Agritrop
Home

Mission d'identification de projets en appui au secteur cacao du Pérou : diagnostic et propositions : mission au Pérou du 27 février au 8 mars 2000

Jacquet Michel. 2000. Mission d'identification de projets en appui au secteur cacao du Pérou : diagnostic et propositions : mission au Pérou du 27 février au 8 mars 2000. Montpellier : CIRAD-CP, 45 p. N° de rapport : CP_SIC 1244

Mission report
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID247758.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Abstract : La culture du cacao occupe, au Pérou, une superficie de 36 500 ha et concerne 20 000 agriculteurs. La production nationale a atteint 21 400 tonnes en 1999, avec un rendement moyen de 590 t/ha. Le cacao est cultivé dans la zone amazonienne du pays, dans des régions plutôt isolées et reliées aux centres de transformation par des routes, dont l'état est souvent médiocre. La cacaoculture péruvienne se trouve en concurrence avec les cultures illicites, notamment la feuille de coca. Les plantations sont relativement jeunes, les plus anciennes comptent entre 20 et 25 ans d'âge. Les producteurs sont en majorité de petits propriétaires, peu organisés, qui cultivent le cacao avec de faibles rendements, sans mécanisation et en utilisant peu d'intrants. Le secteur productif, localisé dans des zones pionnières encore peu peuplées, est en phase de croissance. La moniliose est la maladie qui affecte le plus la production de cacao ; en l'absence de contrôle, elle cause des dégâts importants, allant jusqu'à décimer les plantations. Le traitement post-récolte, effectué par les producteurs eux-mêmes, est très négligé. Les fèves sèches sont vendues à des commerçants intermédiaires ou aux agents des industries de transformation, implantées dans le pays. Les conditions climatiques, de la zone productrice, sont peu propices au séchage et au stockage. La médiocre qualité des fèves ne permet pas leur exportation directe. La quasi-totalité du cacao péruvien est transformé dans le pays. Le Pérou importe également 5 000 t/an de fèves, pour compléter l'approvisionnement de ses usines de transformation. L'industrie de transformation péruvienne doit actuellement se satisfaire d'un cacao de basse qualité. Cependant, les industriels savent bien qu'une qualité médiocre rend plus difficile la transformation des fèves; en outre, ils sont récemment devenus exportateurs de produits élaborés, destinés aux consommateurs. Le Pérou consomme 57 % de sa production de cacao et en exporte 43 %, sous la forme de produits semi-élaborés ou élaborés. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Theobroma cacao, Fève de cacao, Donnée de production, Circuit de commercialisation, Industrie du cacao, Exportation, Projet de développement, Recherche, institution de recherche, Contrôle de maladies, Traitement, Qualité, Replantation

Mots-clés géographiques Agrovoc : Pérou

Mots-clés complémentaires : Cacao, Moniliose

Classification Agris : E70 - Trade, marketing and distribution
E16 - Production economics
Q02 - Food processing and preservation

Auteurs et affiliations

  • Jacquet Michel, CIRAD-CP-CACAO (ECU)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/247758/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-12-03 ]