Agritrop
Home

Biologie du développement et écologie comportementale de deux parasitoïdes de mouches des fruits à la Réunion.

Hurtrel Béatrice. 2000. Biologie du développement et écologie comportementale de deux parasitoïdes de mouches des fruits à la Réunion.. s.l. : Université de Rennes I, 157 p. Thèse de doctorat : Biologie : Université de Rennes I

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID263709.pdf

Télécharger (5MB) | Preview

Encadrement : Nenon, Jean-Pierre

Abstract : La mouche du melon, #Bactrocera cucurbitae# (Coquillett) et la mouche méditerranéenne des fruits, #Ceratitis capitata# (Wiedemann) (#Diptera# : #Tephritidae#) sont d'importants ravageurs des cultures à l'île de la Réunion. La première espèce s'attaque aux #Cucurbitaceae# et la deuxième à des fruits de nombreuses familles. Un programme de lutte biologique contre ces mouches des fruits est initié en 1995 au CIRAD REUNION avec l'importation depuis Hawaii de deux espèces de parasitoïdes, #Psyttalia fletcheri# (Silvestri) et #Diachasmimorpha tryoni# (Cameron) (#Braconidae# : #Opiinae#). Les travaux présentés dans cette thèse ont pour objectifs de déterminer les différentes caractéristiques du cycle de développement et de mettre en évidence les stratégies de sélection de l'hôte chez ces deux espèces. Après une description de la morphologie générale, les différents stades de développement et leur durée respective sont précisés. L'influence de la température sur le développement préimaginal est également caractérisée. L'équipement sensoriel des antennes et de l'ovipositeur des parasitoïdes est ensuite décrit. La biologie de la reproduction est étudiée au travers de différents paramètres: la longévité, la fécondité potentielle et réalisée, ainsi que le rythme nycthéméral de ponte. L'étude des relations tritrophiques est menée dans le contexte d'une sélection optimale de l'hôte. L'attraction de #P. fletcheri# pour des fruits de #Cucurbitaceae# (plantes hôtes de #B. cucurbitae#) se révèle significative. En outre, l'infestation de ces fruits par des larves hôtes provoque les meilleurs taux de découverte, quelle que.soit l'espèce de fruit testée. Pour exemple, un taux de 91% d'atterrissage est observé sur la source "citrouille infestée". Les femelles de #P.fletcheri# utiliseraient une combinaison de différents stimuli olfactifs pour localiser son hôte: à longue distance, des signaux émis par des fruits sains (synomones) guideraient l'insecte vers une parcelle, puis interviendraient des signaux plus directement. liés à la présence de larves hôtes dans les fruits (synomones induites par l'herbivore, kairomones). Des analyses chimiques montrent que des composés volatils à 9 carbones et responsables des odeurs caractéristiques des #Cucurbitaceae# (nonénol, nonénal, nonadiénal) sont présents dans tous les fruits sains analysés, tandis que des composés particuliers (notamment acide acétique, éthanol, hexanol, hexénol et limonène) apparaissent ou augmentent en abondance lorsque ces fruits sont infestés. L'attraction des femelles de #P. fletcheri# pour ces composés doit être testée afin d'identifier avec précision les composés responsables de la sélection de l'hôte par ce parasitoïde. Les réponses des femelles de #D. tryoni# à des fruits de bibace et d'élengi (plantes-hôtes de #C. capitata#) semblent indiquer que les signaux émis par un fruit sain n'interviendraient pas dans le processus de localisation de l'hôte par les femelles de ce parasitoïde, mais que des composés issus de la dégradation du fruit en présence ou non de larves hôtes pourraient intervenir. Les perspectives d'utilisation de ces auxiliaires pour le contrôle biologique des mouches des fruits sont discutées. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Culture fruitière, Tephritidae, Bactrocera cucurbitae, Ceratitis capitata, Braconidae, Biosteres, Parasitoïde, Conformation animale, Développement biologique, Reproduction, Niveau trophique, Substance sémiochimique, Comportement, Écologie

Mots-clés géographiques Agrovoc : Réunion

Mots-clés complémentaires : Diachasmimorpha tryoni, Mouche des fruits, Psyttalia fletcheri

Classification Agris : H10 - Pests of plants

Auteurs et affiliations

  • Hurtrel Béatrice, CIRAD-FLHOR-ARF (REU)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/263709/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]