Agritrop
Home

Trypanotolerance, an option for sustainable livestock production in areas at risk from trypanosomosis

D'Ieteren G.D.M., Authié Edith, Wissocq N., Murray M.. 1998. Trypanotolerance, an option for sustainable livestock production in areas at risk from trypanosomosis. Revue scientifique et Technique - Office International des Epizooties, 17 (1) : pp. 154-175.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
264519.PDF

Télécharger (2MB)

Abstract : La trypanosomose est l'un des principaux obstacles auxquels se heurte l'élevage dans des régions d'Afrique présentant le plus fort potentiel d'accroissement important du cheptel et de sa productivité. Certes, l'éradication totale de la trypanosomose du continent africain tient de la gageure. Cependant, des efforts considérables ont déjà été consentis pour lutter contre cette maladie, notamment par l'administration de médicaments trypanocides, par le contrôle des vecteurs et par l'exploitation de la résistance génétique propre aux races indigènes. Il n'y a guère de chance pour qu'un vaccin conventionnel, anti-infectieux, puisse être mis au point dans un proche avenir De plus, la résistance aux médicaments progresse plus rapidement que prévu. Quant aux essais de lutte contre la mouche tsé-tsé, ils se poursuivent déjà depuis plusieurs décennies. Compte tenu de la réduction de l'efficacité des médicaments trypanocides disponibles et des difficultés de la lutte à long terme contre le vecteur, une priorité doit être donnée à l'amélioration de la trypanotolérance par sélection génétique, soit au sein d'une même race, soit par croisement. La trypanotolérance se définit comme la capacité relative d'un animal à limiter le développement de parasites et leurs effets pathologiques, notamment l'anémie. Le principal obstacle à la sélection de bovins trypanotolérants, que ce soit au sein d'une même race ou par croisement, était l'absence de marqueurs pratiques et fiables de la résistance ou de la sensibilité. La principale particularité de la trypanotolérance bovine réside dans la réponse caractéristique de l'immunité humorale à l'infection. Des études sont actuellement menées sur le rôle que jouent ces réponses dans la lutte contre l'infection ou la maladie, mais, pour l'instant, on en est toujours réduit aux hypothèses. Les résultats obtenus ces dernières années montrent que les deux principaux indicateurs de la trypanotolérance, plus particulièrement les valeurs de l'hématocrite (packed cell volume : PCV), mais aussi de la parasitémie, sont fortement corrélés aux performances de l'animal. Toutefois, même si les effets directs des infections à trypanosome sur le PCV et la croissance sont évidents, il faudrait des méthodes de diagnostic plus sensibles pour révéler l'existence de différences dans le contrôle des parasites, de sorte que chaque animal puisse faire l'objet d'une classification fiable selon sa capacité à lutter contre ces parasites. L'une des découvertes importantes est la contribution majeure de chacun des indicateurs évalués à la variabilité globale de la trypanotolérance. Les premiers paramètres génétiques concernant le PCV montrent que la trypanotolérance n'est pas seulement une caractéristique raciale mais également un trait héritable au sein du cheptel bovin N'Dama, ce qui ouvre de nouvelles possibilités d'améliorer la productivité par la sélection d'animaux trypanotolérants. Une estimation plus fiable des paramètres génétiques de ces indicateurs pourrait bien montrer qu'il faut agir simultanément sur ces deux paramètres pour obtenir des résultats optimaux. Cela impliquerait que des techniques de diagnostic permettent d'évaluer les possibilités de contrôle des parasites grâce à une identification plus précise des espèces de trypanosomes, notamment lors d'infections mixtes. L'avantage majeur des animaux trypanotolérants, en particulier les bovins N'Dama, est la résistance ou l'adaptation de cette race à nombre d'agents pathogènes qui prévalent dans les régions tropicales sub-humides et humides. Des travaux devront être menés sur des indicateurs pratiques de résistance dans ces régions, afin d'établir des stratégies intégrées appropriées, utilisant un bétail résistant aux maladies. La sélection génétique implique l'intégration des caractéristiques jugées importantes par les éleveurs pour leur système de production. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Résistance aux maladies, Génétique, Trypanosomose, Réponse immunitaire, Parasite, Glossinidae, Production animale

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique

Mots-clés complémentaires : Trypanotolérance

Classification Agris : L73 - Animal diseases

Auteurs et affiliations

  • D'Ieteren G.D.M., ILRI (KEN)
  • Authié Edith, CIRAD-EMVT-SANTE ANIMALE (FRA)
  • Wissocq N., ILRI (KEN)
  • Murray M., University of Glasgow (GBR)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/264519/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-10-28 ]