Agritrop
Home

Etude d'un parc à Prosopis africana au Nord Cameroun (cas du village de Holom, en pays Musey) : premiers résultats

Bernard Christelle. 1996. Etude d'un parc à Prosopis africana au Nord Cameroun (cas du village de Holom, en pays Musey) : premiers résultats. Montpellier : CIRAD-Forêt, 141 p.

Technical and research document
Full text not available from this repository.

Abstract : L'étude porte sur un parc à Prosopis africana localisé au Nord Cameroun, dans la région du Bec de Canard du département du Mayo Danay. Ce type de parc a été peu décrit jusqu'à présent. Sa particularité réside dans le fait que sa répartition géographique coïncide avec celle de l'ethnie Musey. L'approche de ce système agroforestier a été réalisée à partir du terroir villageois de Holom. L'étude du fonctionnement, de la structure et la dynamique de ce parc ainsi que les intérêts de cette espèce sont les principaux objectifs de ce travail. La méthodologie d'étude a consisté à effectuer un levé des parcelles de culture, un inventaire des espèces agroforestières et à mener des enquêtes agroforestières auprès de chaque exploitant. Des cartes thématiques ont été établies sous S.I.G. en fonction des différentes variables mesurées pour mieux comprendre le fonctionnement et l'organisation spatiale du parc. Il en ressort que sur l'ensemble du terroir, Prosopis africana est l'espèce largement dominante sur l'espace cultivé. Mais la densité arborée est très variable selon le système de culture, la distance au village et les interactions avec les zones de pâturage. La dynamique actuelle du parc évaluée à travers l'état sanitaire montre une volonté des exploitants à éliminer l'arbre de leur espace cultivé. L'espèce Prosopis africana avait principalement une fonction sociale et bénéficiait d'une interdiction traditionnelle de l'abattre. Son bois entrait dans la confection de pieux qui ornaient les tombes des anciens guerriers et chasseurs qu'étaient les Musey. L'introduction de nouvelles cultures comme le coton et le muskuwaari (sorgho de contre saison) et les techniques qui y sont associées ont modifié le système agraire traditionnel. La composante agronomique du paysage Musey a été privilégiée au dépend de l'arbre, en particulier Prosopis africana. En renforçant l'utilisation du bois de cette espèce en tant que matériel de construction ou d'artisanat, on pourrait enrayer ce processus d'éradication avec l'appui des organismes locaux aussi bien agronomiques que forestiers. La présence de Faidherbia albida dans certains villages Musey laisse présager le développement périvillageois de cette espèce en parc qui viendrait en complément du parc à Prosopis africana implanté en périphérie. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Prosopis, Agroforesterie, Dynamique des populations, peuplement forestier, Enquête forestière, Système d'information géographique, Bois de charpente, Structure agricole

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun

Mots-clés complémentaires : Prosopis africana, Parc à bois

Classification Agris : F08 - Cropping patterns and systems
K10 - Forestry production
E90 - Agrarian structure

Auteurs et affiliations

  • Bernard Christelle, CIRAD-FORET-AGROFORESTERIE (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/300186/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]