Agritrop
Home

Les instruments économiques de la forêt tropicale : le cas de l'Afrique centrale

Karsenty Alain. 1999. Les instruments économiques de la forêt tropicale : le cas de l'Afrique centrale. Paris : Maisonneuve et Larose-CIRAD, 127 p. (Economies en développement) ISBN 2-7068-1425-X ; 2-87614-363-1

Book
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID300669.pdf

Télécharger (32MB)

Abstract : Taxes, redevances, quotas, enchères, marchés de droits, subventions, primes de performance, certification des bois, interdiction d'exportation des grumes, marchés de carbone... autant d'instruments économiques au centre des nouveaux débats sur la gestion durable des forêts tropicales, particulièrement de l'une de ses dimensions les plus controversées : l'exploitation forestière. Les politiques forestières conduites par les pays d'Afrique centrale reposent essentiellement sur la réglementation administrative et la prescription technique. Elles n'ont guère utilisé, jusqu'à présent, la gamme des instruments économiques, qui s'appuient souvent sur des mécanismes de marché, pour donner un prix aux ressources boisées, régler l'accès aux concessions forestières ou arbitrer entre exportation de grumes et transformation domestique. La fiscalité peut jouer un autre rôle que celui de simple pourvoyeur du budget de l'Etat. En intégrant des dimensions écologiques, elle peut inciter les exploitants à mieux utiliser la forêt en limitant la dégradation à l'écosystème et en innovant techniquement, de la coupe à la transformation industrielle. La mise aux enchères de droits, d'exploitation ou d'exportation du bois, introduit une compétition qui peut être utilisée pour révéler la valeur commerciale des ressources forestières et favoriser les opérateurs économiques les plus efficaces. Des instruments incitatifs comme la certification ou les primes de performance semblent prometteurs, bien qu'ils dépendent d'une vision commune de la notion même de gestion durable. Et aussi d'une volonté politique partagée à l'échelle internationale. Quant aux futurs marchés de carbone, ils pourraient drainer de nouveaux investissements vers la foresterie tropicale et être utilisés au profit d'un développement durable des pays du Sud. Mais aucun instrument économique pris séparément ne constitue une panacée. Chacun a des effets pervers, plus ou moins affirmés selon le contexte de leur utilisation. Seules des combinaisons, incluant réglementation administrative et adaptation du cadre institutionnel, peuvent créer les synergies nécessaires. Et il faut prendre en compte aussi les conflits d'intérêt, la tension entre besoin de revenus immédiats et bénéfices futurs, les dysfonctionnements de l'Etat, les différences d'objectifs et de priorités entre gouvernements et bailleurs de fonds. En utilisant la théorie économique et des exemples concrets en Afrique mais aussi en Asie du Sud-Est, ce livre offre une vision pragmatique et stimulante des enjeux de politique forestière attachés à ces nouvelles dimensions de la gestion des forêts tropicales où se croisent économie et écologie. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : forêt tropicale, finances publiques, Réglementation, Théorie économique, Politique fiscale, Politique forestière, Aménagement forestier, Industrie du bois, Aide au développement, Investissement privé, Écologie forestière

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique centrale, Congo, Asie du Sud-Est

Classification Agris : E10 - Agricultural economics and policies
K10 - Forestry production
E20 - Organization, administration and management of agricultural enterprises or farms

Auteurs et affiliations

  • Karsenty Alain, CIRAD-FORET-FORETS NATURELLES (FRA)

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/300669/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-25 ]