Agritrop
Home

Etude de la diversité de Phytophthora megakarya et caractérisation de la résistance du cacaoyer (Theobroma cacao L.) à cet agent pathogène

Nyassé Salomon. 1997. Etude de la diversité de Phytophthora megakarya et caractérisation de la résistance du cacaoyer (Theobroma cacao L.) à cet agent pathogène. Toulouse : INPT, 160 p. Thèse de doctorat : Sciences Agronomiques : Institut national polytechnique de Toulouse

Thesis
Full text not available from this repository.

Titre autre : Studies on diversity of Phytophthora megakarya and characterization of resistance of cocoa (Theobroma cacao L.) to this pathogen$ENG

Additional Information : N.d'Ordre : 1368

Abstract : La diversité génétique des isolats de #Phytophthora megakarya# provenant de 6 pays (Cameroun, Gabon Sao Tomé, Nigéria, Togo et Ghana) a été étudiée par des marqueurs biochimiques (isozymes) et moléculaires (RAPD). Deux groupes ont été identifiés; leur répartition géographique correspond à la séparation biogéographique observée chez d'autres plantes et organismes en Afrique. Un très fort déséquilibre dans le ratio des deux types sexuels dans les populations de ce champignon hétérothallique indique une prédominance d'une multiplication asexuée. La localité de lbule au Nigéria semble être le centre de diversité pour la population d'Afrique de l'Ouest. Un test d'inoculation artificielle de disques de feuilles de cacaoyer a été développé et utilisé pour caractériser les relations hôte-parasite. De faibles effets d'interactions entre souches de différentes origines géographiques et clones ont été décelés. Celles-ci ne modifient pas significativement les classements de clones, ce qui suggère l'absence de pathotypes chez #P. megakarya#. Cependant, différents niveaux d'agressivité ont été observés entre les souches. Ce test sur feuille a été mis en oeuvre au Cameroun, en comparaison avec le test d'inoculation artificielle sur fruits et le taux de pourriture observé au champ, sur des clones et sur des descendances provenant d'un essai diallèle. Des différences génétiques significatives et des héritabilités au sens large assez fortes ont été observées avec le test sur feuille. La résistance évaluée par le test sur feuille est corrélée au taux de pourriture au champ lorsqu'on considère les effets moyens d'un clone ou d'une descendance. Le test sur feuille pourrait donc être utilisé pour sélectionner précocement, en pépinière, des clones ou des familles hybrides moins sensibles à la maladie. Les conséquences des résultats pour la création de variétés de cacaoyer moins sensibles à la pourriture brune sont discutées

Mots-clés Agrovoc : Theobroma cacao, Phytophthora, Pouvoir pathogène, Résistance aux maladies, Biodiversité, Isoenzyme, RAPD

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique centrale, Afrique occidentale, Cameroun, Gabon, Sao Tomé-et-Principe, Nigéria, Togo, Ghana

Mots-clés complémentaires : Phytophthora megakarya, Pourriture brune

Classification Agris : H20 - Plant diseases
F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Nyassé Salomon

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/308921/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]