Agritrop
Home

Le semis direct avec paillis de résidus dans la région de V. Carranza au Mexique : intérêt de cette technique pour améliorer l'alimentation hydrique du maïs pluvial en zones à pluviométrie irrégulière

Scopel Eric. 1994. Le semis direct avec paillis de résidus dans la région de V. Carranza au Mexique : intérêt de cette technique pour améliorer l'alimentation hydrique du maïs pluvial en zones à pluviométrie irrégulière. Paris : INA-PG, 351 p. Thèse de docteur-ingénieur : Institut national agronomique Paris-Grignon

Thesis
Full text not available from this repository.

Autre titre : Conservation tillage in V. Carranza region in Mexico : the advantages of this technique for improving the water supply of rain fed maize in areas with irregular rainfall

Abstract : Dans les zones tropicales à pluviométrie faible et/ou irrégulière, la valorisation de la pluie est souvent primordiale pour la réussite de cultures pluviales. En ce domaine, les techniques de préparation du sol ont un rôle important mais complexe. Cette étude se propose donc d'analyser les avantages du semis direct avec paillis de résidus (SD) pour sécuriser la production de maïs, plante sensible au stress hydrique, dans la région de V. Carranza au Mexique. Pour cela, un dispositif combiné et structuré a été mis en place. D'une part, une expérimentation contrôlée permet d'étudier les relations entre techniques de préparation du sol et flux hydriques à la parcelle. D'autre part, une enquête agronomique sur des parcelles paysannes prend en compte la diversité régionale de l'ensemble des autres conditions de production qui peuvent interférer sur l'alimentation hydrique et la réussite de la culture. La technique de semis direct avec paillis, malgré une faible quantité de résidus (de l'ordre de 2 tonnes de matière sèche par hectare), entraîne un meilleur stockage des eaux pluviales dans le sol. Lors de périodes sèches, ce stock d'eau disponible plus important permet à la culture d'avoir une consommation hydrique plus forte et de maintenir plus longtemps son activité photosynthétique. Dans les conditions pédo-climatiques locales, la colonisation racinaire semble être moins discriminante: les différences observées entre les diverses préparations du sol ont toujours été faibles et leur conséquences sur la consommation peu marquées. Toutefois, ce supplément d'eau disponible n'est pas toujours pleinement valorisé en milieu réel. Une forte présence de mauvaises herbes, par la consommation hydrique de celles-ci, peut réduire cet avantage pour le maïs. De même, ce meilleur niveau d'offre en eau doit s'accompagner d'un niveau de demande de la culture équivalent. Le peuplement et la croissance du couvert, ainsi que les facteurs qui les conditionnent, doivent donc être gérés par le producteur pour essayer d'utiliser au mieux toute l'eau disponible. Enfin, le nombre de grains formés ne doit pas être réduit par l'action d'un autre facteur limitant affectant trop fortement le fonctionnement du couvert durant la période critique à floraison. Cette étude a mis en évidence la difficulté d'appliquer correctement le semis direct avec paillis. La démarche proposée permet de produire l'information nécessaire à l'élaboration, pour une région comme V. Carranza, de nouveaux modes de production intégrant ce semis direct avec paillis. Les itinéraires techniques proposés doivent permettre une meilleure valorisation des pluies, tout en étant acceptables par les différents producteurs. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Zea mays, Bilan hydrique, Culture pluviale, Semis direct, Paillis, Enquête, Ressource en eau, Rendement des cultures

Mots-clés géographiques Agrovoc : Mexique

Classification Agris : F08 - Cropping patterns and systems
P10 - Water resources and management

Auteurs et affiliations

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/312568/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-01-07 ]