Agritrop
Home

Projet de biomodélisation du criquet pélerin. Présentation résumée du biomodèle SGR. Version opérationnelle 1996

Launois Michel, Duranton Jean-François, Launois-Luong My-Hanh, Lecoq Michel, Popov M., Gay Pierre-Emmanuel, Gigault Jérôme, Balança Gilles, Coste Caroline, Foucart Antoine, Monard Annie. 1996. Projet de biomodélisation du criquet pélerin. Présentation résumée du biomodèle SGR. Version opérationnelle 1996. Montpellier : CIRAD-GERDAT, 23 p.

Technical and research document
Full text not available from this repository.

Abstract : Le Criquet pèlerin occupe une aire d'habitat de près de 30 millions de kilomètres carrés et se réfugie en période de rémission dans les aires les plus arides et les plus inaccessibles. Certaines années, il se met à pulluler puis à grégariser avant d'envahir plusieurs dizaines de pays au maximum de son expansion. La seule stratégie efficace est d'intervenir dés le début du rassemblement des acridiens. Il faut pour cela le surveiller en permanence. Malheureusement les informations de terrain sont dfficiles à obtenir, à transmettre, à vérifier, ce qui empêche la localisation des cibles en temps utile. Pour pallier en partie cet inconvénient un modèle spécifique au Criquet pèlerin est proposé en vue de réaliser une veille acridienne permanente et de permettre une anticipation du diagnostic des situations dangereuses. Le biomodéle SGR, modèle spécifique au Criquet pèlerin, #Schistocerca gregaria# (Forskàl, 1775) sur l'ensemble de son aire d'habitat est approvisionné en données météorologiques à pair du modèle numérique mondial géré par le Centre européen de prévision météorologique à moyen terme. Il est composé de sous-modèles concernant l'évolution de l'environnement acridien et la bio-écologie de l'acridien lui-même ; II gère des effectifs virtuels permettant de simuler des changements phasaires liés à la densité par unité de surface. Il a pour objectif principal d'assurer une veille acridienne permanente, c'est-à-aire détecter les zones à hauts risques de pullulations, suivre le développement des crises acridiennes afin de permettre de choisir les stratégies de lutte les mieux adaptées aux situations. Le biomodéle SGR permet aussi de reconstituer le passé récent, de tester des scénarios imaginaires par simulation et de disposer de prévisions à court (deux décades), moyen (deux mois) et long terme (un an) selon les événements acridiens concernés et le degré d'incertitude acceptable. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Schistocerca gregaria, Lutte antiravageur, Application des ordinateurs, Modèle de simulation, Système d'information

Classification Agris : H20 - Plant diseases

Auteurs et affiliations

  • Launois Michel, CIRAD-GERDAT-PRIFAS (FRA)
  • Duranton Jean-François, CIRAD-GERDAT-PRIFAS (FRA)
  • Launois-Luong My-Hanh
  • Lecoq Michel, CIRAD-GERDAT-PRIFAS (FRA)
  • Popov M.
  • Gay Pierre-Emmanuel ORCID: 0000-0003-1328-6063
  • Gigault Jérôme, CIRAD-GERDAT-PRIFAS (FRA)
  • Balança Gilles, CIRAD-GERDAT-PRIFAS (FRA)
  • Coste Caroline, CIRAD-GERDAT-PRIFAS (FRA)
  • Foucart Antoine, CIRAD-GERDAT-PRIFAS (FRA)
  • Monard Annie

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/314678/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-10-09 ]