Agritrop
Home

Etude de la diversité génétique du genre Elaeis (E. oleifera (Kunth) Cortés et E. guineensis Jacq.) par marqueurs moléculaires (RFLP et AFLP)

Barcelos Edson. 1998. Etude de la diversité génétique du genre Elaeis (E. oleifera (Kunth) Cortés et E. guineensis Jacq.) par marqueurs moléculaires (RFLP et AFLP). Montpellier : ENSAM, 159 p. Thèse de doctorat : Sciences Agronomiques. Amélioration des plantes : Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier

Thesis
Full text not available from this repository.

Autre titre : Study of the genetic diversity of the Elaeis genus (E. oleifera (Kunth) Cortes and E. guineensis# Jacq.) by using molecular markers (RFLP and AFLP)

Abstract : La diversité génétique et sa structuration dans les ressources génétiques des palmiers à huile ont été évaluées à l'aide des marqueurs moléculaires. La variabilité génétique des RFLP a été étudiée par 37 sondes d'ADNc nucléaires, 1 sonde d'ADNr, 2 sondes chloroplastiques et 4 sondes mitochondriales. 241 individus de l'espèce américaine #E. oleifera# et 38 de l'espèce africaine #E. guineensis# ont été étudiés. Un sous échantillon de 44 individus d'#E. oleifera# et 22 d'#E. guineensis# a été analysé aussi par la technique AFLP, avec 3 combinaisons d'enzyme/amorce. Les résultats obtenus par les analyses RFLP et AFLP sont concordants et révèlent une divergence entre les deux espèces du même ordre de grandeur que la diversité révélée à l'intérieur de l'espèce #E. oleifera#. Au niveau de l'espèce américaine, une forte structuration de la diversité génétique a été révélée avec l'identification de 4 groupes génétiquement distincts : Brésil, Pérou, Amérique Centrale et Guyane/Surinam. La différenciation entre ces groupes représente 74% de la variabilité totale révélée dans l'espèce. Le génome cytoplasmique du genre #Elaeis# présente une faible diversité génétique. Deux types chloroplastiques ont été révélés pour le genre #Elaeis# : l'un commun à l'espèce américaine et à l'espèce africaine et l'autre spécifique des individus d'#E. oleifera# originaires de l'Amérique Centrale. Au niveau du génome mitochondrial, 6 types ont été trouvés chez l'espèce américaine et 2 chez l'espèce africaine. La quantité de l'ADN nucléaire mesurée en cytométrie chez ces deux espèces varie d'environ 10% chez l'espèce américaine entre les individus originaires du Surinam et les autres origines. #E. guineensis# présente une quantité d'ADN égale à celle des individus d'#E. oleifera# originaires du Surinam. Les niveaux de diversité génétique au sein de ces deux espèces ont été comparés et l'évolution du genre #Elaeis# a été discutée. Les conséquences de ces résultats sur la gestion et l'utilisation des ressources génétiques d'#E. oleifera# sont aussi abordées

Mots-clés Agrovoc : Elaeis, Elaeis guineensis, Elaeis oleifera, Variation génétique, Biodiversité, Ressource génétique, Marqueur génétique, Sonde nucléique, Provenance, Génome, Polymorphisme, Collection botanique, Méthode statistique, RFLP

Mots-clés géographiques Agrovoc : Amérique centrale, Amérique du Sud, Afrique au sud du Sahara

Mots-clés complémentaires : AFLP

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Barcelos Edson

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/315213/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]