Agritrop
Home

Etude du fonctionnement hydrique du mil (Pennisetum glaucum L.) dans la zone sahélo-soudanienne par la mesure du débit de sève : cas des sols dégradés

Rivière Isabelle. 1993. Etude du fonctionnement hydrique du mil (Pennisetum glaucum L.) dans la zone sahélo-soudanienne par la mesure du débit de sève : cas des sols dégradés. Montpellier : UM2, 215 p. Thèse de doctorat : Physiologie : Université Montpellier 2

Thesis
Full text not available from this repository.

Titre anglais : Study of pearl millet (Pennisetum glaucum L.) water uptake in Sahelo-Sudanian zone by measuring sap flow. Case of depleted soils

Abstract : La culture continue à faibles intrants fragilise et acidifie les sols de la zone sahélo-soudanienne, provoquant une baisse des rendements céréaliers, notamment ceux du mil au Sénégal. Une diminution de l'alimentation hydrique de la culture a été mise en cause. Le but de ce travail est de tester cette hypothèse en identifiant les relations de cause à effet entre les caractéristiques pédo-climatiques de l'écosystème et le fonctionnement hydrique de la culture. L'évolution des facteurs de la transpiration est suivie dans différentes conditions d'expérimentation: à deux stades physiologiques, au champ et en pots, pour une offre en eau variable, sur des sols acides ou corrigés par apport de compost ou de chaux. La transpiration à l'échelle de la plante est évaluée au pas de temps horaire par la mesure du débit de sève. Cette technique de mesure a été préalablement adaptée au mil. Une diminution de la transpiration est bien observée sur les sols acides. Les résultats biologiques indiquent une diminution nette de la croissance racinaire, deux fois plus importante que celle de la croissance foliaire. Pourtant, la baisse de l'alimentation hydrique est expliquée par la réduction de la surface foliaire, associée en début de culture à une chute de la conductance stomatique, probablement due à une toxicité aluminique. La difficulté de caractériser chimiquement ces sols souligne la nécessité de trouver une technique d'analyse plus fine. Cette étude démontre que si l'acidification des sols dans les conditions du Sahel provoque une baisse des rendements, elle n'amplifie pas les effets de la sécheresse sur l'ensemble du cycle de la culture en raison de la diminution des besoins en eau. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Besoin en eau, Sécheresse, Dégradation du sol, Pennisetum glaucum, Capteur, Déficit hydrique du sol, Fertilité du sol, Sol acide

Mots-clés géographiques Agrovoc : Sénégal, Sahel

Classification Agris : F61 - Plant physiology - Nutrition

Auteurs et affiliations

  • Rivière Isabelle

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/320774/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]