Agritrop
Home

Identification des souches de Pyricularia oryzae par différentes méthodes

Tokpa Gbatto. 1985. Identification des souches de Pyricularia oryzae par différentes méthodes. Rennes : ENSAR, 62 p. Mémoire DAA : Phytotechnie. Option Amélioration des plantes : Ecole nationale supérieure agronomique de Rennes

Disertation
Full text not available from this repository.

Abstract : Cinquante-six souches de Pyricularia oryzae récoltées dans plusieurs régions rizicoles du monde ont été analysées par électrophorèse enzymatique sur gel horizontal de polyacrilamide. A l'issue des préliminaires, il a été conseillé de standardiser les conditions d'expérimentation. L'analyse synthétique de 4 systèmes enzymatiques (leucyl aminopeptidases, hexokinases, alpha-esterases, bêta-estérases) a permis la détermination de 51 classes sur les 56 souches. Un polymorphisme intra-population plus important que le polymorphisme inter-population a été observé pour 4 provenances. Le polymorphisme était en partie commun. Aucun regroupement d'origine géographique n'a été obtenu. Il ressort de la comparaison de 3 méthodes d'identification des champignons parasites, l'importance relative de l'électrophorèse par rapport aux études de virulence et des besoins nutritionnels. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Champignon, Pyricularia oryzae, Électrophorèse, Classification, Polymorphisme, Identification, Besoin nutritionnel, Pouvoir pathogène, riz, Souche d'arbre

Classification Agris : H10 - Pests of plants

Auteurs et affiliations

  • Tokpa Gbatto

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/368992/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-25 ]