Agritrop
Home

Innovation in West African smallholder cocoa : some conventional and nonconventional measures of success

Hanak-Freud Ellen, Petithuguenin Philippe, Richard Jacques. 1996. Innovation in West African smallholder cocoa : some conventional and nonconventional measures of success. Nogent-sur-Marne : CIRAD-URPA, 19 p. (Documents de travail en économie des filières, 26) International Symposium on Food Security and Innovations, Stuttgart, Allemagne, 11 March 1996/13 March 1996.

Technical and research document
[img]
Preview
Published version - Anglais
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID388865.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre français : L'innovation dans les cacaocultures Ouest-africaines : quelques constatations conventionnelles et non conventionnelles de leur succès

Abstract : Deux enquêtes menées parallèlement à la fin de l'année 1994 auprès de planteurs de cacao du Ghana et de Côte d'Ivoire, importants producteurs, ont permis d'évaluer leur niveau de performance dans le domaine de l'innovation. Contrairement à certaines hypothèses pessimistes, on assiste dans les deux pays, à une large échelle, à une intensification partielle, alors que l'adoption de l'ensemble du paquet technologique préconisé par la recherche ne se retrouve pas. En outre, aucune des deux cacaocultures semble bloquée par la raréfaction des réserves forestières. Cependant, ces innovations ne se traduisent pas toutes par des gains de rendement. D'un autre côté, ni l'âge, ni la scolarisation--critères souvent invoqués--sont à leur origine; de même, les relations avec les organismes de vulgarisation ne sont qu'une explication partielle. La clé de l'utilisation de pesticides serait à rechercher dans la taille des exploitations et le statut de migrant du planteur. A l'inverse, le renouvellement du verger (c'est à dire sur des précédents non forestiers), au moins dans sa phase initiale, serait le fait de planteurs disposant de peu de ressources en terres et en numéraire. (Résumé d'auteurs)

Résumé (autre langue) : Parallel surveys of cocoa farmers in Ghana and Cote d'Ivoire in late 1994 permit a reexamination of the record on innovations for this important cash crop. Contrary to various pessimistic hypotheses, partial intensification is fairly widespread and on the rise, though adoption of the complete package recommended by research virtually nil. Nor do the systems appear blocked by the rarefaction of forest reserves. Yet not all innovations register the anticipated yield gains. Neither age nor schooling are determinants of adoption, and contact with extension only partially so. Rather, scale and migrant origin are key for pesticide use. By contrast, renewal (planting on non-forest lands) may be associated with resource-poor farmers in the initial stages.

Mots-clés Agrovoc : Theobroma cacao, Innovation, Enquête sur exploitations agricoles, Intensification, Adoption de l'innovation, rendement, Lutte anti-insecte, Petite exploitation agricole, Mode de faire-valoir, Structure agricole, Politique fiscale

Mots-clés géographiques Agrovoc : Ghana, Côte d'Ivoire

Classification Agris : E90 - Agrarian structure
E16 - Production economics

Auteurs et affiliations

  • Hanak-Freud Ellen, CIRAD-GERDAT-URPA (FRA)
  • Petithuguenin Philippe, CIRAD-CP-CACAO (ECU)
  • Richard Jacques

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/388865/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-22 ]