Agritrop
Home

Caractérisation d'anticorps monoclonaux dirigés contre les virus de la peste bovine et de la peste des petits ruminants : identification d'épitopes conservés ou de spécificité stricte sur la nucléoprotéine

Libeau Geneviève, Saliki Jeremiah T., Diallo Adama. 1997. Caractérisation d'anticorps monoclonaux dirigés contre les virus de la peste bovine et de la peste des petits ruminants : identification d'épitopes conservés ou de spécificité stricte sur la nucléoprotéine. Revue d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux, 50 (3) : pp. 181-190.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
ID389553.pdf

Télécharger (563kB) | Preview

Titre anglais : Characterization of monoclonal antibodies against rinderpest and peste des petits ruminants viruses : identification of shared or virus-specific epitopes on the nucleoprotein

Abstract : Vingt-neuf anticorps monoclonaux (ACM) dirigés contre les souches virales vaccinales RPV-RBOK et RPVL de peste bovine (RPV) et la souche PPRV NIG 75/3 de la peste des petits ruminants (PPRV) ont été caractérisés par radioimmunoprécipitation (RIPA), immunofluorescence ((FI) et immunoenzymologie (ELISA). Vingt-sept d'entre eux étaient dirigés contre la nucléoprotéine (N); deux ACM étaient spécifiques de la protéine de fusion (F) et de la protéine de matrice (M) du virus homologue. Pour ceux qui n'étaient pas précipitants, la réactivité au regard de la protéine de structure était confirmée par (FI et ELISA. La réactivité en (FI de ces ACM a permis de classer des souches RPV et PPRV d'origine géographique différente et de les comparer à deux autres morbillivirus, la rougeole (MV) et la maladie de Carré (CDV). L'ACM dirigé contre la M n'a pas indiqué de variations épitopiques au sein des souches PPRV et l'AcM anti-Fl a délimité un site unique sur l'ensemble des souches RPV et PPRV tout en les distinguant de MV et de CDV. Les ACM anti-N ont été purifiés, biotinylés et analysés par compétition réciproque au regard des souches RPV-RBOK et PPRV-NIG 75/1 utilisées comme antigène de l'ELISA. Ils ont défini sur la nucléoprotéine de ces virus respectivement 6 et 7 sites antigéniques. Sur l'ensemble des sites délimités, certains étaient uniques à RPV (2 sites) et d'autres à PPRV (3 sites). Les ACM qui les reconnaissaient ont permis de distinguer les deux virus sans ambiguïté. Quatre sites se chevauchant sur les virus RPV et PPRV étaient conservés sur l'ensemble des morbillivirus et les sites restants étaient communs à 2 morbillivirus au moins. Trois ACM caractérisés dans cette étude sont de bons candidats pour des tests de diagnostic différentiel. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Peste bovine, Peste des petits ruminants, Anticorps monoclonal, Nucléoprotéine, Morbillivirus, Test ELISA, Immunofluorescence, Technique radioimmunologique

Classification Agris : L73 - Animal diseases

Auteurs et affiliations

  • Libeau Geneviève, CIRAD-EMVT-PATHOTROP (FRA)
  • Saliki Jeremiah T., CRZ (CMR)
  • Diallo Adama, CIRAD-EMVT-EEE (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/389553/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]