Agritrop
Home

Comparaison des effets d'un stéroïde naturel, 11 Beta-hydroxyandrostènedione, et d'un androgène de synthèse, 17 alpha-méthyltestostérone, sur le sexe ratio chez Oreochromis nilocticus

Baroiller Jean-François, Togueni A.. 1996. Comparaison des effets d'un stéroïde naturel, 11 Beta-hydroxyandrostènedione, et d'un androgène de synthèse, 17 alpha-méthyltestostérone, sur le sexe ratio chez Oreochromis nilocticus. In : The Third International Symposium on Tilapia in Aquaculture. ICLARM; R.S.V. Pullin, J. Lazard, M. Legendre, J.B. Amon Kothias and D. Pauly, editors. Manila : ICLARM, pp. 261-269. (ICLARM Conference Proceedings, 41) ISBN 971-8709-42-8 International Symposium on Tilapia in Aquaculture (ISTA). 3, Abidjan, Côte d'Ivoire, 11 November 1991/15 November 1991.

Paper with proceedings
Full text not available from this repository.

Titre anglais : Comparative effects of a natural androgen 11 Beta-hydroxyandrostenedio ne, and a synthétic androgen, 17 Alpha-methyltesterone, on the sex ratios of Oreochromis niloticus

Additional Information : Publié aussi en anglais

Abstract : Les androgénes de synthèse sont souvent considérés comme étant plus efficaces que les stéroïdes naturels dans l'Inversion sexuelle des poissons. Une expérience préliminaire sur le stéroïde naturel 11.béta-OH lambda4, identifié récemment dans les gonades d'alevins de #O. niloticus# à des stades précoces de l'ontogenèse testiculaire, a revélé un fort effet masculinisant Des alevins de 10-14 jours postfécondation ont été obtenus par croisements individuels de femelles non traitées par des mâles classiques ou des néomâles afin de mieux évaluer la possible deviation du sexe ratio par rapport au témoin. A partir de cet àge. !es alevins ont été traités pendant une période minimale de 21 jours avec le stéroide naturel ou de synthèse ajouté à la nourriture selon différentes concertations. Des inversions complètes ont été obtenues avec les deux stéroïdes. Des populations monosexes mâles sont obtenues dans huit des groupes traités à 10-35 µg de 115-OH lambda4 g-1 de nourriture et dans deux groupes respectivement traités à raison de 5 et 20 µg de 17 alpha-MT g.1 d'aliment- Aucune différence significative n'a été observée dans l'efficacité des deux androgénes pour des doses supérieures ou égales à 10 µg g.1. A 5 µg.g.1, des populations 100% mâles ont seulement été obtenues avec la 17 alpha-méthyltestostérone (17 alpha-MT), la 11 béta-OH lambda 4 ne produisant que 88.9 % de màles. En revanche, l'administration de la dose la plus faible de 11béta-OH lambda 4 (1 µg.g.1) a fait sensiblement dévier le sexe ratio alors que le traitement à la 17 alpha-MT n'a eu aucun effet par rapport au témoin. L'administration de l'androgéne naturel Il béta-OH lambda 4 peut donc remplacer les stéroïdes de synthèse. Une optimisation du traitement à faible dose est entreprise en augmentant la durée. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Oreochromis niloticus, Tilapia, Détermination du sexe, Trouble de différenciation sexuelle, Stéroïde, Androgène

Classification Agris : M11 - Fisheries production

Auteurs et affiliations

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/389823/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-11-15 ]