Agritrop
Home

Le développement de la filière cossettes d'igname en Afrique de l'Ouest

Bricas Nicolas, Vernier Philippe, Ategbo Eric-Alain, Hounhouigan Joseph D., Mitchikpe Evariste C., Etoudo N'Kpenu K., Orkwor Gabriel. 1997. Le développement de la filière cossettes d'igname en Afrique de l'Ouest. Cahiers de la Recherche-Développement (44) : pp. 100-114.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img]
Preview
Published version - Anglais
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_390074.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Titre anglais : Developments in post-harvest processing to supply the urban market: The case of yam chips sector in West Africa / Titre anglais : Desarollo de la cadena de raices secas de name en Africa del oeste

Abstract : L'igname est un aliment très apprécié en Afrique de l'Ouest mais sa consommation sous forme de tubercules frais présente, pour les consommateurs urbains, de fortes contraintes. Celles-ci sont liées aux caractères saisonnier et périssable du produit qui rendent irrégulière sa disponibilité sur les marchés urbains et qui en font un aliment souvent plus cher que les autres produits amylacés. Avec l'urbanisation, on observe, dans certains pays, le développement d'une filière originale de cossettes d'igname. Il s'agit d'un produit stabilisé obtenu à partir de petits tubercules épluchés, précuits et séchés au soleil. Les cossettes se consomment principalement sous forme de pâte (" l'amala " ou le " télibo ") préparée à partir de la farine que l'on en obtient. Pour mieux estimer l'importance et comprendre le fonctionnement de cette filière encore mal connue, une enquête de consommation sur les produits à base d'igname a été menée en milieu urbain dans trois pays (Bénin, Sud-Ouest Nigeria, Togo). La situation est contrastée selon les pays. Si au Togo et au Bénin la base alimentaire reste le maïs, au Bénin, l'amala semble avoir pénétré les habitudes alimentaires comme produit de diversification plus consommé que l'igname fraîche. Dans la partie enquêtée du Nigeria, la consommation d'amala est dominante. Les consommateurs expliquent leur consommation de produits dérivés des cossettes par leur qualité gustative, leur constante disponibilité, leur facilité de préparation et leur prix accessible. Le développement de cette filière dans d'autres pays producteurs d'igname, moyennant les transferts de technologie appropriés, permettrait de réduire les contraintes liées à une commercialisation uniquement basée sur les tubercules frais. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Igname, Consommation alimentaire, Zone urbaine, Produit végétal transformé, Vente, Enquête auprès des consommateurs, Offre et demande

Mots-clés géographiques Agrovoc : Bénin, Nigéria, Togo

Mots-clés complémentaires : Cossette, Filière

Classification Agris : E73 - Consumer economics
Q02 - Food processing and preservation
E21 - Agro-industry

Auteurs et affiliations

  • Bricas Nicolas, CIRAD-SAR-TEM (FRA) ORCID: 0000-0002-7627-3852
  • Vernier Philippe, CIRAD-CA-CEREALES (BEN)
  • Ategbo Eric-Alain
  • Hounhouigan Joseph D.
  • Mitchikpe Evariste C.
  • Etoudo N'Kpenu K.
  • Orkwor Gabriel

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/390074/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]