Agritrop
Accueil

Les peuplements d'Okoumés éclaircis au Gabon

Fuhr Marc, Nasi Robert, Minkoué J.M.. 1998. Les peuplements d'Okoumés éclaircis au Gabon Bois et Forêts des Tropiques (256) : 5-20.

Article de revue ; Article de revue à comité de lecture Revue en libre accès total
[img]
Prévisualisation
Version publiée - Français
Utilisation soumise à autorisation de l'auteur ou du Cirad.
document_390570.pdf

Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Titre anglais : Okoumé stands in Gabon. The effects of thinning on the growth and production of pure stands in the coastal area / Titre français : Poblaciones de okume en Gabon. Efectos de las cortas de aclarea respecto al crecimiento y la produccion de las poblaciones puras en zona costera

Résumé : Le suivi, entre 1988 et 1995, de l'évolution et de la croissance de peuplements purs d'Okoumés, éclaircis ou non en zone côtière du Gabon, permet d'apprécier l'opportunité d'une telle intervention dans une perspective d'aménagement durable. Les peuplements, quasi équiennes, sont regroupés selon l'âge. L'homogénéité des caractéristiques entre le peuplement témoin et le peuplement qui sera éclairci est vérifiée. L'éclaircie, réalisée en 1989, est une éclaircie sélective par le haut. Elle prélève en moyenne 36% de la surface terrière dans les peuplements jeunes (15 à 30 ans) et 21% dans les peuplements plus âgés (37 à 50 ans). Plus de 80% du prélèvement provient d'Okoumés dominants en surnombre, ce qui représente 145 m3/ha de volume bois fort dans les peuplements âgés. Six ans après l'éclaircie, les peuplements jeunes comme les peuplements âgés ont réagi favorablement. Le peuplement dominant n'apparaît pas fragilisé. Le gain sur l'accroissement courant moyen annuel en diamètre des Okoumés se stabilise autour de 0,2 à 0,3 cm/on. Rapporté à l'accroissement avant éclaircie, ce gain est considérable pour les Okoumés dominés et les petits Okoumés dominants. Il est beaucoup plus modeste pour les gros Okoumés dominants auxquels l'éclaircie devait en priorité profiter. A l'échelle du peuplement, la stimulation de la production des individus restants ne permet pas de compenser la perte de stock lors de l'intervention. Dans les peuplements où l'Okoumé représente plus de 80% de la surface terrière, l'éclaircie n'est pas recommandable au-delà de 35 ans, le sacrifice d'exploitabilité étant trop important. Compte tenu des résultats obtenus sur les essences principales en forêt mélangée, l'opportunité d'une éclaircie dans des peuplements moins riches en Okoumés (30 à 80% de la surface terrière) est discutée. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Aucoumea klaineana, peuplement forestier, Amélioration des peuplements, Aménagement forestier, Durabilité, Régime sylvicole

Mots-clés géographiques Agrovoc : Gabon

Mots-clés complémentaires : Éclaircie forestière, Formation végétale naturelle

Classification Agris : K10 - Production forestière

Auteurs et affiliations

  • Fuhr Marc, CIRAD-FORET-FORETS NATURELLES (FRA)
  • Nasi Robert, CIRAD-FORET-FORETS NATURELLES (GAB)
  • Minkoué J.M.

Autres liens de la publication

  • Localisation du document : CD_PE710 [(Bibliothèque de Lavalette)]

Source : Cirad - Agritrop

Voir la notice (accès réservé à la Dist) Voir la notice (accès réservé à la Dist)

[ Page générée et mise en cache le 2018-10-15 ]