Agritrop
Home

Production de velours chez le cerf rusa (Cervus timorensis russa) en Nouvelle-Calédonie : appréciation quantitative et qualitative du produit obtenu au stade d'aplatissement du merrain de la seconde branche

Le Bel Sébastien, Chardonnet Philippe, Salas Michel. 1998. Production de velours chez le cerf rusa (Cervus timorensis russa) en Nouvelle-Calédonie : appréciation quantitative et qualitative du produit obtenu au stade d'aplatissement du merrain de la seconde branche. Revue d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux, 51 (2) : pp. 173-181.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
ID390616.pdf

Télécharger (55kB) | Preview

Titre français : Produccion de pelusa de cuerno en el ciervo rusa (Cervus timorensis russa) en Nueva Caledonia : estimacion cuantitativa y cualitativa del producto obtenido en el estadio plano de la segunda rama del cuerno / Titre anglais : Rusa deer (Cervus timorensis russa) velvet production in New-Caledonia : qualitative and quantitative results obtained at the stage of division of the main beam

Abstract : Le velours de 13 cerfs rusa (#Cervus timorensis russa#) âgés de 3 à 5 ans a été récolté pendant deux campagnes de cinq mois après 63 + ou 2 jours de pousse. Le poids de velours récolté (Pvt) a oscillé de 314 à 1 225 g pour un poids moyen de 707 + ou - 142 g. Les facteurs saison de récolte et poids du cerf ont eu un effet significatif sur la production de velours. Au stade de récolte choisi, le velours avait la forme d'un V asymétrique dont la taille des branches était de 15,4 + ou - 1,2 et 24,0 + ou - 1,5 cm. Une équation de prédiction permet d'estimer la quantité de velours à récolter avant la coupe à partir des dimensions de celui-ci. Les analyses chimiques pratiquées montrent que le velours contient après dessiccation en moyenne 39 p. 100 de cendres, 57 p. 100 de matière protéique et 1 p. 100 de lipides. Les analyses par sections ont révélé que le velours est un produit hétérogène avec un gradient de la base vers les apex pour l'humidité, les teneurs en matière azotée et en matière grasse, et des apex vers la base pour la teneur en cendres brutes. Des équations de prédiction ont permis de calculer la teneur en matière grasse du produit à partir de la teneur des autres éléments. Par rapport au cerf élaphe (#Cervus elaphus#), le cerf rusa est handicapé par une saison de récolte étalée, un niveau de production limité à 1,2 kg par animal et un produit relativement pauvre en lipides. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Cervus, Andouiller, Production animale, Teneur en azote, Teneur en lipides, Teneur en cendres, Teneur en eau

Mots-clés géographiques Agrovoc : Nouvelle-Calédonie

Mots-clés complémentaires : Cervus timorensis

Classification Agris : L01 - Animal husbandry
L50 - Animal physiology and biochemistry

Auteurs et affiliations

  • Le Bel Sébastien, CIRAD-EMVT-ECONAP (NCL)
  • Chardonnet Philippe, CIRAD-EMVT-ECONAP (FRA)
  • Salas Michel, CIRAD-EMVT-ECONAP (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/390616/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]