Agritrop
Home

La filière litchi malgache : une structuration nécessaire pour garantir sa perennité

Jahiel Michel. 1999. La filière litchi malgache : une structuration nécessaire pour garantir sa perennité. In : Réunion annuelle 1998 Cirad-Flhor du 31 août au 4 septembre 1998. Recueil des communications. Arboriculture fruitère du 31/08 au 02/09/98, journées "semences et plants" du 03/09 au 04/09/98. CIRAD-FLHOR. Montpellier : CIRAD-FLHOR, 8 p. Réunion annuelle CIRAD-FLHOR, Montpellier, France, 31 August 1998/4 September 1998.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Abstract : L'introduction du Iitchi à Madagascar remonterait à 1764 et les premières exportations vers l'Europe ont débuté dans les années 1960. Exporté frais par avion, les quantités commercialisées à cette époque sont restées faibles et ce fruit n'apparaissait sur les marchés européens que comme un produit de luxe réservé a une clientèle d'origine asiatique. Malgré la faiblesse des quantités exportées, cette espèce fut rapidement intégrée dans les agro-systèmes de la Côte Est puisqu'on la rencontre de Fort-Dauphin au Sud à Diego au Nord Comme pour la plupart des autres espèces pérennes, il n'y a pas eu de création de plantations de type vergers. Sa propagation correspondait certainement plus à la recherche d'une diversification agricoles. Celle-cl a de plus été facilitée par les faits suivants: - la parfaite adaptation de cette espèce aux climats de la Côte Est; - l'absence de problèmes phytosanitaires majeurs; - le marcottage aérien: technique de multiplication végétative applicable à cette espèce. Cette méthode ne nécessite aucun investissement et est facilement maîtrisable par les agriculteurs. En 1987, l'autorisation accordée par la CEE d'importer des litchis traités à l'anhydride sulfureux a considérablement modifié les enjeux de cette filière. En quelques années, Madagascar est devenu le premier pays exportateur de litchi grâce à une modification des moyens de transport et à une meilleure commercialisation des fruits. Pour répondre à une demande croissante, les opérateurs sont passés de 5 à 25, ont augmenté les quantités annuellement traitées et ont étendu leur zone de collecte sans s'intéresser à la maîtrise de la production et à la technique de traitement par soufrage. Face au durcissement de la réglementation en Europe, aux exigences croissantes du consommateur et à l'émergence de nouveaux pays exportateurs, les opérateurs malgaches se doivent de réagir rapidement en structurant leur filière autour d'objectifs osant à améliorer la qualité du Iitchi exporté et le respect du réglementaire. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : E16 - Production economics

Auteurs et affiliations

  • Jahiel Michel, CIRAD-FLHOR-ARF (MDG)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/390958/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-02 ]