Agritrop
Home

Amélioration de la fixation symbiotique de l'azote par inoculation avec rhizobium chez Acacia mangium, espèce à potentialités agroforestières

Chaumont Jeannine, Galiana Antoine, Lesueur Didier, Mallet Bernard, Prin Yves, Gnahoua Guy-Modeste. 1998. Amélioration de la fixation symbiotique de l'azote par inoculation avec rhizobium chez Acacia mangium, espèce à potentialités agroforestières. In : Recherche et développement [en agroforesterie] dans les zones tropicales humides d'Afrique Centrale et de l'Ouest = Regional symposium on agroforestry research and development in the humid lowlands of West and Central Africa$ENG. Duguma Bahiru (ed.), Mallet Bernard (ed.). ICRAF, IITA, IRAD, CIRAD. Montpellier : CIRAD, pp. 9-18. Symposium régional sur la recherche et le développement dans les zones tropicales humides d'Afrique centrale et de l'ouest, Yaoundé, Cameroun, 4 December 1995/7 December 1995.

Paper without proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID391057.pdf

Télécharger (4MB)

Abstract : Depuis plus d'une dizaine d'années, Acacia mangium est devenue une espèce de plantation majeure dans les zones tropicales humides en raison de sa croissance très rapide et de son aptitude à croître sur des sois dégradés. Cette aptitude est notamment due à sa capacité à fixer l'azote de l'air du fait de son association symbiotique avec des rhizobiums, bactéries du sol formant des nodosités sur les racines des légumineuses. En plus de l'utilisation de l'espèce pour la production industrielle de pâte à papier, A.mangium présente des potentialités intéressantes en tant qu'essence agroforestière pouvant restaurer la fertilité des sols, puisqu'elle peut être utilisée comme espèce de jachère arborée ou en association au sein de systèmes de culture en couloir, tout en produisant du bois de feu. Nous présentons ici une synthèse des essais d'inoculation d'A. mangium avec rhizobium (souches du genre Bradyrhizobium) mis en place sur le terrain par le CIRAD-Forêt en partenariat avec les structures de recherche nationales. Tous ces travaux menés dans différents pays et sur différents types de soi montrent un effet positif de l'inoculation sur la croissance des arbres et leur biomasse plus d'un an et demi après leur mise en place sur le terrain. L'identification immunologique des souches de Bradyrhizobium présentes dans les nodosités confirme la persistance des souches introduites les plus efficientes, plus de trois ans et demi après la transplantation des arbres inoculés au champ. Dans un essai mis en place en Côte d'ivoire, le pourcentage d'azote dérivé du N2 atmosphérique fixé par A. mangium et donc d'origine symbiotique a été estimé à 50% en moyenne sur la totalité de l'essai et atteint 90% sur les placeaux les moins fertiles et lorsque les arbres sont inoculés avec une souche de rhizobium efficiente. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Acacia mangium, Légumineuse, Fixation de l'azote, Bradyrhizobium, Inoculation, Fertilité du sol, Jachère

Mots-clés géographiques Agrovoc : Côte d'Ivoire

Classification Agris : P34 - Soil biology
F08 - Cropping patterns and systems
P35 - Soil fertility

Auteurs et affiliations

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/391057/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]