Agritrop
Home

Diversité génétique des acacias

Chevallier Marie-Hélène, Borgel A.. 1998. Diversité génétique des acacias. In : L'acacia au Sénégal. Campa Claudine (ed.), Grignon C. (ed.), Gueye M. (ed.), Hamon Serge (ed.). ORSTOM, ISRA. Paris : ORSTOM, pp. 287-308. (Collection colloques et séminaires) ISBN 2-7099-1423-9 Réunion thématique sur l'acacia au Sénégal, Dakar, Sénégal, 3 December 1996/5 December 1996.

Paper with proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID391576.pdf

Télécharger (675kB)

Abstract : Le genre Acacia comprend environ 1250 espèces dont la majorité est originaire d'Australie et seulement 134 d'Afrique. Certaines sont vitales pour l'économie locale des régions sahéliennes. L'étude de la variabilité génétique des populations naturelles est un préalable indispensable pour définir les stratégies de gestion des ressources génétiques. Une revue comparative des travaux sur l'organisation de la diversité génétique des arbres forestiers, des acacias et de quelques acacias africains est présentée. Les différents types de marqueurs ainsi que leurs méthodes d'analyse sont décrits. Malgré la disparité des mesures, une comparaison des niveaux de diversité des espèces est discutée en intégrant plusieurs échelles géographiques ou caractéristiques biologiques. La diversité génétique des arbres est la plus grande dans le monde végétal. L'aire de répartition et le système de reproduction en sont les facteurs principaux. En revanche, la différenciation est faible entre les populations. Le genre Acacia présente une structuration très hétérogène de la diversité. Par comparaison avec les acacias africains, les espèces australiennes sont les moins variables au niveau intra-population mais présentent une plus grande différenciation entre les populations qui correspondent à des régions géographiques bien séparées. L'allofécondation, qui est la règle générale, connaît quelques exceptions en particulier chez des espèces africaines qui supportent un fort taux d'autofécondation. Les différents niveaux de ploïdie et de quantité d'ADN nucléaire peuvent aussi expliquer le maintien de la diversité génétique et aident à la classification. Des résultats expérimentaux sur des marqueurs isoenzymatiques sont présentés sur les acacias africains. Il mettent en évidence les relations taxonomiques dans deux complexes d'espèces agrégés autour de marqueurs communs et/ou de niveaux de ploïdie communs. La classification déduite des résultats isoenzymatiques enrichit celle énoncée précédemment sur la base de caractères morphologiques et cytologiques. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Acacia, Isoenzyme, Variation génétique, Polymorphisme, Taxonomie, Tétraploïdie

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Chevallier Marie-Hélène, CIRAD-FORET-PLANTATIONS FORESTIERES (FRA)
  • Borgel A.

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/391576/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-05-02 ]