Agritrop
Home

Le palmier à huile en conditions hydriques limitantes

Nouy Bruno, Baudouin Luc, Djégui Narcisse, Omoré Alphonse. 1999. Le palmier à huile en conditions hydriques limitantes. Plantations, Recherche, Développement, 6 (1) : pp. 31-45.

Journal article ; Article de revue à comité de lecture
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_391747.pdf

Télécharger (214kB) | Preview

Titre anglais : Oil palm under limiting water supply conditions / Titre espagnol : La palma aceitera en condiciones hidricas limitantes

Abstract : La culture du palmier à huile est implantée de longue date au sud du Bénin. La pluviométrie y est le principal facteur limitant. Le régime pluviométrique comporte deux saisons des pluies et deux saisons sèches. Au cours des 70 dernières années, l'importance de la petite saison sèche tend à se réduire en faveur de la grande saison. Si la hauteur totale des précipitations annuelles reste stable à long terme, on note des fluctuations marquées. Le palmier subit un déficit hydrique fluctuant entre 400 mm et 700 mm avec des pointes à 900 mm. Il en résulte une entrée en production tardive, une production réduite et soumise à des variations saisonnières importantes. Les épisodes les plus secs provoquent des dégâts végétatifs pouvant aller jusqu'à la mort. Du point de vue agronomique, la culture du palmier en conditions sèches impose un choix rigoureux des zones destinées à la culture du palmier, et des pratiques agricoles adaptées. L'ablation des inflorescences à l'entrée en production améliore l'installation du système racinaire. La réduction de la densité de plantation et l'allégement des couronnes réduisent la mortalité au détriment de la production. Le matériel génétique doit cumuler productivité et tolérance à la sécheresse. Si des différences de mortalité sont constatées, leur déterminisme et les sources de tolérance doivent être étudiés plus systématiquement. Les principaux facteurs à prendre en compte sont l'alimentation hydrique, l'utilisation optimale de l'eau disponible, la répartition des cycles de production et les mécanismes cellulaires de tolérance. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Elaeis guineensis, Déficit pluviométrique, Variation saisonnière, Stress dû à la sécheresse, Stade de développement, Résistance à la sécheresse, Composante de rendement, Mortalité, Critère de sélection, Relation plante eau

Mots-clés géographiques Agrovoc : Bénin

Classification Agris : H50 - Miscellaneous plant disorders
F60 - Plant physiology and biochemistry
F62 - Plant physiology - Growth and development

Auteurs et affiliations

  • Nouy Bruno, CIRAD-CP-PALMIER (BRA)
  • Baudouin Luc, CIRAD-CP-COCOTIER (FRA)
  • Djégui Narcisse, SRPH (BEN)
  • Omoré Alphonse, SRPH (BEN)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/391747/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-17 ]