Agritrop
Home

Interactions entre les vers de terre et les nématodes phytoparasites dans divers cultures de l'Île de la Réunion

Boyer Johnny, Michellon Roger, Reversat Georges. 1999. Interactions entre les vers de terre et les nématodes phytoparasites dans divers cultures de l'Île de la Réunion. In : Gestion agrobiologique des sols et des systèmes de culture = Agrobiological management of soils and cropping systems ; Gestao agrobiologica dos solos e dos sistemas de culturas. Rasolo F. (ed.), Raunet Michel (ed.). ANAE, CIRAD, FAFIALA, FIFAMANOR, TAFA. Montpellier : CIRAD, pp. 323-333. (Colloques) ISBN 2-87614-352-6 Atelier international sur la gestion agrobiologique des sols et des systèmes de culture, Antsirabe, Madagascar, 23 March 1998/28 March 1998.

Paper with proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID392642.pdf

Télécharger (4MB)

Abstract : L'utilisation de couvertures herbacées sous culture permet une agriculture durable et une amélioration des rendements. Nous nous sommes intéressés aux vers de terre ; en comparaison avec une jachère arborée (2 118 individus/m2), l'étude de la macrofaune du soi montre que les couvertures végétales permanentes maintiennent une population moyenne sous culture. Parmi ces couvertures, Lotus uliginosus (lotier velu) semble le plus adapté (1 405 individus/m2). Les effets de l'activité du ver Amynthas corticis et de la couverture de L. uliginosus ont été mesurés sur des paramètres biologiques et chimiques du sol, sur les nématodes endoparasites des plantes, sur la production de maïs et d'huile essentielle de géranium. A court terme et sans intrant, la plante de couverture maintient la population de vers au niveau de celle sous la même couverture àgée de quatre ans. Par rapport à une culture sur sol nu, l'association de la couverture et de l'introduction de vers augmente la biomasse, l'activité respiratoire de la microflore et la production de matière sèche de lotier ; la population du nématode Pratylenchus vulnus est diminuée dans les racines de maïs (- 45%). Les expériences au laboratoire montrent que le transit à travers le tube digestif des vers perturbe les capacités physiologiques des nématodes à donner une descendance normale. Ces perturbations sont sous l'effet direct d'une microflore du soi antagoniste, activée lors de son passage dans le tube digestif des vers. Une colonie responsable a été isolée et une protéase identifiée. (Résumé d'auteur)

Classification Agris : P34 - Soil biology

Auteurs et affiliations

  • Boyer Johnny, IRD (FRA)
  • Michellon Roger, CIRAD-CA-GEC (MDG)
  • Reversat Georges, IRD (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/392642/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]