Agritrop
Home

Influence de l'azote et du phosphore sur l'établissement de la symbiose quadripartite : Acacia holosericea-Bradyrhizobium sp.-Glomus mosseae-Pisolithus sp

Ducousso Marc, Colonna J.P., Badji S., Thoen Daniel. 1993. Influence de l'azote et du phosphore sur l'établissement de la symbiose quadripartite : Acacia holosericea-Bradyrhizobium sp.-Glomus mosseae-Pisolithus sp. In : Physiologie des arbres et arbustes en zones arides et semi-arides. Riedacker A. (ed.), Dreyer E. (ed.), Pafadnam C. (ed.), Joly H. (ed.), Bory G. (ed.); Observatoire du Sahara et du Sahel; GEA. Paris : John Libbey, pp. 215-228. Séminaire sur la physiologie des arbres et arbustes en zones arides et semi-arides, Paris, France, 20 March 1990/6 April 1990.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Autre titre : Influence of nitrogen and phosphorus on the establishment of the four partners symbiosis : Acacia holosericea-Bradyrhizobium sp.-Glomus mosseae-Pisolithus sp.

Abstract : Après un rappel des effets bénéfiques des symbioses bactéries fixatrices d'azot - champignons endomycorhiziens sur les Acacia, la formation, en présence de doses variables d'azote ou de phospore, de systèmes symbiotiques à quatre partenaires est étudiée. La symbiose quadripartite est composée d'un Acacia australien (Acacia holosericea), d'une bactérie fixatrice d'azote (Bradyrhizobium sp.), d'un champignon endomycorhizien (Glomus mosseae) et d'un champignon ectomycorhizien (Pisolithus sp.). L'expérience, qui a duré 20 semaines, a été réalisée en serre au Sénégal sur un sol sableux pauvre en phosphore assimilable. La nodulation, l'endomycorhization et l'ectomycorhization des plants dans ces différentes conditions sont mesurées. L'azote réduit la nodulation tandis que le phosphore et l'inoculation par Glomus mosseae l'augmentent. La proportion de racines infectée par les champignons endomycorhiziens double avec un apport de 20 ppm d'azote. Par contre, l'inoculation par Bradyrhizobium sp. et l'inoculation par Pisolithus sp. réduisent légèrement cette proportion. On constate la très grande sensibilité au phosphore de l'infection par Pisolithus sp. et une stimulation par Bradyrhizobium sp. de l'ectomycorhization par Pisolithus sp

Mots-clés Agrovoc : Acacia holosericea, Bradyrhizobium, Pisolithus, Azote, Phosphore, Mycorhizé, Symbiose, Rhizobium

Mots-clés géographiques Agrovoc : Sénégal

Classification Agris : F60 - Plant physiology and biochemistry
P34 - Soil biology

Auteurs et affiliations

  • Ducousso Marc
  • Colonna J.P.
  • Badji S.
  • Thoen Daniel

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/393951/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-03 ]