Agritrop
Home

Indices de primarité de chèvres au Nord Cameroun et au Tchad

Lauvergne J.J., Bourzat Daniel, Souvenir Zafindrajaona P., Zeuh Voumparet, Ngo Tama Anne Clarisse. 1993. Indices de primarité de chèvres au Nord Cameroun et au Tchad. Revue d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux, 46 (4) : pp. 651-665.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
ID398733.pdf

Télécharger (847kB) | Preview

Autre titre : Indexes of primarity in goats from Northern Cameroon and Chad

Abstract : Une enquête de juin 1992 sur les ressources génétiques caprines dans le cadre du Projet régional de recherches sur les petits ruminants (PRRPR, au Niger, au Cameroun et Tchad) portait sur 12 sites (5 au Nord Cameroun et 7 au Tchad). Au total 215 chèvres femelles adultes (105 au Nord Cameroun et 110 au Tchad) ont été examinées. Comme les populations après la domestication se caractérisent par une grande variabilité de l'extérieur - due à l'accumulation de mutants qui ne sont plus éliminés par la sélection naturelle que l'homme a considérablement atténuée en maintenant les animaux sous sa protection - on a utilisé ce phénomène pour mesurer le degré d'appartenance à la catégorie taxonomique appelée "population primaire". Deux indices ont ainsi été utilisés : l'indice de primarité loci en ségrégation (IPs) et l'indice de primarité allèles au locus Agouti (1Pa). Ces deux indices peuvent varier de O (race complètement standardisée : absence de variabilité de l'extérieur) à 1 (primarité totale, avec conservation de tous les variants accumulés depuis les débuts de la domestication). Pour IPs les estimées étaient de 0,77 au Nord Cameroun et de 0,84 au Tchad et pour 1Pa de 0,75 au Nord Cameroun et de 0,88 au Tchad. Des valeurs aussi élevées indiquent que, dans les deux pays, on est pratiquement en présence de populations primaires, au moins avec ce mode mesure. Ces valeurs sont fort proches de celles mesurées sur d'autres populations également considérées comme primaires, dans le Bassin méditerranéen et au Brésil [la SRD (Sem Raça Definida) du Ceara]. L'emploi de ces indices de primarité, est suggéré pour la cartographie des ressources génétiques caprines africaines, au moins dans une première phase d'approche. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Caprin, Locus, Gène, Ressource génétique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Cameroun, Tchad

Classification Agris : L10 - Animal genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Lauvergne J.J.
  • Bourzat Daniel
  • Souvenir Zafindrajaona P.
  • Zeuh Voumparet
  • Ngo Tama Anne Clarisse

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/398733/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-09 ]