Agritrop
Home

Contribution à l'étude de la biologie florale du cacaoyer : bilan de pollinisations artificielles

Paulin Didier. 1981. Contribution à l'étude de la biologie florale du cacaoyer : bilan de pollinisations artificielles. Café, Cacao, Thé, 25 (2) : pp. 105-112.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
Full text not available from this repository.

Abstract : Etude, réalisée en Côte d'Ivoire, du comportement de cacaoyers Haut-Amazoniens et Amelonado soumis à un régime constant de pollinisations manuelles pendant plus d'un an. On utilise un pollen de bonne qualité en quantité abondante. L'analyse du taux de nouaison montre que le cacaoyer est apte à fructifier toute l'année. L'analyse de la courbe de fréquence du nombre de graines par cabosse démontre que le remplissage des fruits est directement lié à la charge de pollen déposée sur les styles des fleurs. Malgré un taux de nouaison élevé, il n'y a qu'un faible pourcentage de cabosses récoltées; ces pertes sont surtout dues aux attaques des insectes et au Phytophthora; le phénomène de "wilt" physiologique est souvent surestimé. Les 120 j qui suivent la nouaison constituent la période critique pour les chérelles

Mots-clés Agrovoc : Theobroma cacao, Fécondation, Fructification, Méthode statistique, Perte de récolte, Chute de fruit, Pollinisation artificielle

Mots-clés géographiques Agrovoc : Côte d'Ivoire

Mots-clés complémentaires : Trouble physiologique

Classification Agris : F63 - Plant physiology - Reproduction

Auteurs et affiliations

  • Paulin Didier

Autres liens de la publication

  • Localisation du document : CD_PE92 [(Bibliothèque de Lavalette)]

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/402039/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]