Agritrop
Home

Maladies à virus et d'origines inconnues (huitième partie)

Frossard Pierre. 1969. Maladies à virus et d'origines inconnues (huitième partie). Fruits, 24 (11-12) : pp. 483-490.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img] Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
document_413441.pdf

Télécharger (1MB)

Abstract : L'article passe en revue les très nombreuses maladies à virus ainsi que celles d'origines inconnues décrites sur le papayer. A Cuba et à Porto Rico, le rabougrissement de l'extrémité ("Banchy top") est assez important. Il n'atteint que le papayer et n'est transmis que par la cicadelle Empoasca papayae. La frisolée jaune "Yellow crinkle" n'est connue qu'au Queensland. C'est une souche du "tomato big bud virus" transmise au papayer par Orosius argentatus. De nombreuses mosaïques et taches annulaires (ringspot) sont facilement transmises par des aphides, les principaux étant Myzus persicae et Aphis gossypii ou mécaniquement. Certaines ont pu être inoculées avec succès à des Caricacées ainsi qu'à des Cucurbitacées mais il est difficile de les identifier les unes aux autres. Parmi les maladies d'origine inconnue mais soupçonnée virosique, un dépérissement (die-back) est important au Quéensland. La lutte contre les maladies à virus semble difficile. Les travaux réalisés au Venezuela permettent cependant d'envisager la création de variétés résistantes

Mots-clés Agrovoc : Virose, Protection des plantes, Insecte nuisible, Vecteur de maladie

Mots-clés géographiques Agrovoc : Monde

Mots-clés complémentaires : Inventaire, Lutte, Maladie à cause indeterminée

Auteurs et affiliations

  • Frossard Pierre

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/413441/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-04-19 ]