Agritrop
Home

Valorisation des résidus organiques à la ferme et maintien de la fertilité du sol. Un itinéraire technique progressif appliqué à la culture de maïs au Sud-Sénégal

Ganry Francis. 1991. Valorisation des résidus organiques à la ferme et maintien de la fertilité du sol. Un itinéraire technique progressif appliqué à la culture de maïs au Sud-Sénégal. In : Savanes d'Afriques, terres fertiles ? = [Can African savannahs be fertile lands ?]. - Paris : La documentation française, 1991. Paris : La documentation française, pp. 317-331. Rencontres internationales sur les savanes d'Afrique, Montpellier, France, 10 December 1990/14 December 1990.

Paper with proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID418286.pdf

Télécharger (4MB)

Autre titre : On-farm more efficient use of organic residues and maintenance of soil fertility. A progressive farming system applied to maize cropping in South Senegal

Abstract : L'agriculture est exportatrice d'éléments minéraux, dont la restitution au sol est nécessaire, par l'engrais minéral ou un substitut à celui-ci : soit la jachère longue, soit la fumure organique, qui réalise alors un transfert de fertilité. Malheureusement, l'espace agricole, en voie de saturation, fait régresser et disparaître les jachères et rend difficile le transfert de fertilité. L'engrais minéral de fond est donc une condition nécessaire au maintien de cette agriculture. Une intensification est possible, sans apport d'urée, mais avec apport de compost, permettant d'atteindre 1,5 à 2 t/ha de grain. Ce compost provient de pailles de maïs récoltées et complémentées par de la matière organique exogène à raison de 1 à 3,5 t/ha tous les 2 ans, la difficulté réside dans son acquisition. Un niveau supérieur d'intensification, avec des rendements de 2 à 3 t/ha de grain, peut être atteint grâce à un apport d'engrais azoté au maïs à une dose relativement faible (100 kg/ha d'urée). Cette intensification, fondée sur la fumure organique apportée à la légumineuse et la fertilisation azotée appliquée au maïs, permet de réduire la dépendance vis-à-vis de l'extérieur pour la fumure organique et d'accroître le revenu monétaire

Mots-clés Agrovoc : céréale, Compostage, Paille, Fertilité du sol, Biomasse, Zea mays, Arachis hypogaea, Résidu de récolte, Conservation des sols

Mots-clés géographiques Agrovoc : Sénégal

Classification Agris : P06 - Renewable energy resources

Auteurs et affiliations

  • Ganry Francis

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/418286/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-02-02 ]