Agritrop
Home

Performances des hybrides de cocotiers Nain x Grand en conditions industrielles en Côte d'Ivoire

De Taffin Gabriel, Zakra N., Bonny C.P.. 1991. Performances des hybrides de cocotiers Nain x Grand en conditions industrielles en Côte d'Ivoire. Oléagineux, 46 (5) : pp. 187-195.

Journal article ; Article de revue à facteur d'impact
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID427866.pdf

Télécharger (394kB) | Preview

Titre anglais : Dwarf x Tall coconut hybrid performance under commercial conditions in Côte d'Ivoire

Abstract : Les auteurs commentent les rendements obtenus par sept plantations industrielles de cocotiers, réalisées en Côte d'Ivoire de 1967 à 1978. Elles couvrent un total de 16 500 hectares dont 75 % d'hybrides Nain x Grand (en majorité des PB-121) et 25 % de local Grand Ouest Africain (GOA). Les hybrides se confirment très supérieurs aux cocotiers GOA, en précocité, en nombre de noix/ha et en coprah/noix. Après 17 ans cependant, les hybrides ne paraissent pas avoir atteint leur plafond de production. Après 10-11 ans d'âge, la production varie fortement d'une année sur l'autre entre 2 tonnes de coprah/ha pour les minima et 3-3,4 tonnes/ha pour les maxima. A ce jour, ces variations n'ont pas été reliées très précisément à des facteurs climatiques, mais on soupçonne le facteur ensoleillement pendant les périodes humides d'être déterminant, bien qu'il n'ait pas encore été enregitré sur les plantations. Dans cette zone de culture à sols sableux pauvres et à pluviométrie faible et mal répartie, les meilleurs rendements sont obtenus sur sols profonds (4 m et au-delà). Le seul point faible des PB-121 est leur sensibilité à la chute des noix à Phytophthora

Résumé (autre langue) : The authors comment on the yields obtained at seven commercial coconut plantations set up in Côte-d'Ivoire from 1967 to 1978. They caver a total of 16,500 hectares, 75% being Dwarf x Tall hybrids (mostly P.B. 121) and 25% local West African Talls (WAT). The hybrids prove to be greatly superior to WAT coconuts in terms of precocity, the number of nuts/ha and copra/nut. Moreover after 17 years, the hybrids do not appear to have reached their production ceiling. After 10-11 years, production vanes considerably from one year to the next, ranging from a minimum of 2 tonnes of copra/ha to a maximum of 3-3.4 tonnes/ha. So far, these variations have not been very accurately linked to climatic factors, but sunshine during rainy periods, which is not yet recorded on the plantations is suspected of being a determining factor. In this growing zone with its poor sandy soils and low, badly distributed rainfall, the best yields are obtained on deep soils (4 m and deeper). The only weakness in the PB 121 is its susceptibility to nutfall caused by Phytophthora. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Cocos nucifera, Hybride, Relation plante sol, Facteur du milieu, rendement, Composante de rendement, Résistance aux maladies, Résistance aux organismes nuisibles

Mots-clés géographiques Agrovoc : Côte d'Ivoire

Mots-clés complémentaires : Cocotier Nain, Cocotier Grand, Cocotier Grand Ouest Afrique, Plantation industrielle, Relation sol atmosphère, Performance

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • De Taffin Gabriel
  • Zakra N.
  • Bonny C.P.

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/427866/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-11-25 ]