Agritrop
Home

Further studies on Haematoxenus separatus (Sporozoa, Theileriidae) of sheep in Tanzania

Uilenberg Gerrit, Schreuder B.E.C.. 1976. Further studies on Haematoxenus separatus (Sporozoa, Theileriidae) of sheep in Tanzania. Revue d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux, 29 (2) : pp. 119-126.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img]
Preview
Published version - Anglais
License Licence Creative Commons.
ID433266.pdf

Télécharger (405kB) | Preview

Titre français : Acquisitions nouvelles dans la connaissance d'Haematoxenus separatus (Sporozoa, Theileriidae) du mouton en Tanzanie

Matériel d'accompagnement : 1 micro-fiche numéro VT_52696

Abstract : L'évolution des rechutes d'Haematoxenus separatus, après splénectomie de deux moutons porteurs de parasites, est décrite. Le parasite a été trouvé pour la première fois chez un mouton non splénectomisé. Deux autres moutons, indemnes du parasite, ont été utilisés après splénectomie pour des expériences de transmission de stade à stade par les tiques. Quatre essais avec Amblyomma variegatum et un avec Rhipicephalus appendiculatus ont donné des résultats négatifs. Par contre, Rhipicephalus evertsi a transmis le parasite deux fois sur deux. Aussi bien les Haematoxenus typiques que les organismes sans voile, présents chez tous les moutons porteurs, ont été transmis par R. evertsi, et on ne sait toujours pas s'il s'agit de deux espèces différentes ou non; les proportions des organismes avec et sans voile sont variables de mouton à mouton et, chez un même mouton, dans le temps. Bien que les deux moutons splénectomisés, auxquels le parasite a été transmis par R. evertsi, aient montré une anémie marquée, ils ont guéri, et il est peu probable que la pathogénicité d'H. separatus pour les moutons intacts soit importante. Utilisant de l'antigène préparé à partir de sang contenant un mélange d'Haematoxenus typiques et d'organismes sans voile, il a été possible de démontrer, au moyen de la technique d'immunofluorescence indirecte, l'apparition d'anticorps après transmission du parasite par R. evertsi. Il n'a pas été possible de transmettre le parasite à une chèvre splénectomisée par injection de sang infecté

Mots-clés Agrovoc : Ovin, Piroplasmea, Ixodidae, Transmission des maladies, Rhipicephalus appendiculatus, Rhipicephalus evertsi, Amblyomma variegatum, Réaction antigène anticorps

Mots-clés géographiques Agrovoc : République-Unie de Tanzanie

Classification Agris : L72 - Pests of animals

Auteurs et affiliations

  • Uilenberg Gerrit
  • Schreuder B.E.C.

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/433266/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-04-21 ]