Agritrop
Home

Note d'herpétologie tchadienne : étude préliminaire de quelques serpents récoltés dans la région de Fort-Lamy de 1954 à 1965

Graber Michel. 1966. Note d'herpétologie tchadienne : étude préliminaire de quelques serpents récoltés dans la région de Fort-Lamy de 1954 à 1965. Revue d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux, 19 (2) : pp. 137-148.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
ID444581.pdf

Télécharger (303kB) | Preview

Matériel d'accompagnement : 1 micro-fiche numéro VT_53150

Abstract : 460 serpents ont été récoltés de 1954 à 1965 dans la partie Nord de la République du Tchad, appartenant à 19 genres et à 24 espèces différentes. L'auteur étudie particulièrement la région voisine du Laboratoire de Farcha (Fort-Lamy) où dominent: Psammophis sibilans sibilans (54 p. 100), Causus rhombeatus (18 p. 100), Atractaspis watsonii (9 p. 100), Naja haje haje (5 p. 100), Naja nigricollis (4 p. 100), Boaedon fuliginosum (4 p. 100) et Bitis arietans arietans (1 p. 100). Dans cette zone, les serpents sont rares de novembre à mai. Ils sont beaucoup plus nombreux durant l'hivernage et en arrière-saison (octobre). Chez l'homme, le pourcentage d'envenimations ophidiennes relevé en 1956-1957 se situe autour de 0,75 p. 100. Chez les animaux, les piqûres de serpents causent relativement peu d'accidents mortels, sauf chez les poulets

Mots-clés Agrovoc : Serpent, Morsure, Homme, Animal, Variation saisonnière, Poulet

Mots-clés géographiques Agrovoc : Tchad

Classification Agris : L72 - Pests of animals

Auteurs et affiliations

  • Graber Michel

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/444581/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-04-14 ]