Agritrop
Home

Les lignées hybrides issues du croisement entre Gossypium hirsutum L. et G. barbadense L. VI - Le contrôle génétique de 7 caractères quantitatifs

Schwendiman Jacques, Lefort P.L.. 1975. Les lignées hybrides issues du croisement entre Gossypium hirsutum L. et G. barbadense L. VI - Le contrôle génétique de 7 caractères quantitatifs. Coton et Fibres Tropicales, 30 (4) : pp. 395-418.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID455591.pdf

Télécharger (1MB) | Preview

Abstract : Sept caractères quantitatifs : hauteur, nombre de capsules, seed-index, rendement en fibre longueur, micronaire et résistance de la fibre, ont été analysés selon la méthode d'HAYMAM à la suite de croisements diallèles, poursuivis jusqu'à la génération F, et effectués à partir de huit lignées hybrides stables. Par rapport aux hypothèses du modèle, les déviations constatées sont dues à la présence : - d'allélisme multiple pour tous les caractères où un test a offert la possibilité de le détecter, - de liaisons entre les gènes qui interviennent dans l'hérédité d'un caractère, exception faite du seed-index. Ces liaisons consistent dans la majorité des cas en un groupement de gènes à effets identiques, - de relations épistatiques très intenses chez trois caractères : seed-index, rendement en fibre et longueur. Les parents qui montrent des relations épistatiques significatives, sont (es plus aptes à donner une descendance où celles-ci sont présentes. quoique généralement de signe inverse par rapport aux déviations parentales. Compte tenu des défauts d'hypothèses constatés et de la complexité du fonctionnement génétique des caractéristiques, l'interprétation des résultats a été faite à l'aide de deux méthodes complémentaires, l'une graphique et l'autre statistique. On a donné pour chaque caractère une synthèse de son contrôle génétique qui indique l'héritabilité, les facteurs de déviations, le degré moyen de dominance et le sens de celle-ci, une estimation, évidemment imparfaite, du nombre de gènes en cause, la répartition dans la population parentale des allèles dominants et récessifs, les génotypes les moins courants. La discussion porte sur la sensibilité du test Wr1 – Vr1, à détecter la conformité avec le modèle théorique, et sur importance dans notre matériel des facteurs de déviations (allélisme multiple, linkage, épistasie) comparé à ce que l'on connait dé1a par la littérature, Elle se termine par une confrontation entre les résultats de divers croisements diallèles généralement effectués à partir de variétés de G. hirsutum, et nos propres observations. Il apparait que dans le matériel présentement analysé, matériel dérivant quant à lui d'une hybridation interspécifique, les phénomènes de dominance et aussi les relat1ona épistatiques propres à certains caractères, prennent ici une importance accrue, Le contrôle génétique des caractères, lui aussi différent, confirme que ces lignées hybrides ont un comportement rappelant surtout Je contexte interspécifique.

Mots-clés Agrovoc : Gossypium hirsutum, Gossypium barbadense, Hybride, Croisement, Paramètre génétique, Hérédité

Auteurs et affiliations

  • Schwendiman Jacques
  • Lefort P.L.

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/455591/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-08 ]