Agritrop
Home

Transport des régimes en plantation de palmiers à huile. I. Utilisation de brouettes

Abega, Hornus Philippe. 1987. Transport des régimes en plantation de palmiers à huile. I. Utilisation de brouettes. Oléagineux, 42 (2) : pp. 57-62.

Journal article ; Notoriété en attente de mise à jour
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID458786.pdf

Télécharger (320kB) | Preview

Titre français : Transporte de racimos en las plantaciones. I. Utilizacion de carretillas / Titre anglais : Transportation of bunches in oil palm plantations. I. Using wheelbarrows

Additional Information : Conseils de l'IRHO n. 274

Abstract : Cette publication est la première d'une série de pages de pratique agricole qui paraîtra sur ce thème du transport des régimes en palmeraie en se limitant essentiellement à l'aspect : sortie des régimes des parcelles ; c'est-à-dire du portage des régimes depuis le lieu de coupe jusqu'aux gares de récolte où ils sont regroupés pour être ensuite collectés et acheminés, par tracteur ou camion, aussi rapidement que possible vers l'usine afin d'y être traités. Plusieurs techniques sont actuellement utilisées selon les plantations et les pays : mécaniquement avec des dumpers, - par traction animale : boeuf ou mule, - manuellement : paniers, brouettes, hottes de vendange. A la Socapalm (Société Camerounaise de Palmeraie), on a utilisé les dumpers, la traction bovine, les paniers et, plus récemment, les brouettes. Chacune de ces méthodes a ses avantages et ses inconvénients : Sortie mécanique : coûteuse en raison de l'utilisation d'un dumper ; cette technique ne se justifie économiquement que lorsque la production est forte. Elle permet d'économiser beaucoup de main-d'oeuvre. Elle demande que les interlignes soient aménagés et présente des risques de déstructuration du sol ; Sortie par traction bovine : elle ne permet pas un ramassage aussi rapide qu'avec le dumper, mais elle est nettement moins coûteuse et équivalente à la sortie manuelle du point de vue du coût. Elle permet une diminution de la main-d'oeuvre en période de pointe, par rapport à la sortie manuelle. Il ne faut cependant pas négliger les contraintes que présentent l'entretien du troupeau et les risques de maladie. Elle peut être recommandée dans certaines plantations et fera l'objet d'une prochaine publication ; Sortie manuelle : - avec panier : méthode la plus lente, et finalement coûteuse du fait de la faible durée de vie du panier et de son prix relativement élevé. Elle est réservée aux zones non aménagées (préparation manuelle, zones marécageuses, première année de production) ; - avec brouette : en raison du caractère pénible du travail avec les paniers, de sa lenteur et de son coût, la Socapalm a été amenée à chercher d'autres solutions pour la sortie des régimes en période de faible ou moyenne production, et en période de forte production comme appoint des méthodes mécanisées ou par traction bovine. La première idée fut l'utilisation des pousse-pousse. Ce matériel se révéla : • trop cher (40 000 à 60 000 F.CFA), • trop fragile (roues de bicyclette), • d'usage peu pratique (difficulté pour vider les régimes sur les gares de récolte). La Socapalm a alors eu recours aux brouettes. (Résumé d'auteur)

Résumé (autre langue) : This is the first in a series of Advice Notes which will be appearing on the transportation of bunches in palm groves, basically concentrating on the removal of bunches /rom the plots, i.e. carrying bunches from the place they were cut to harvesting stations where they are then collected and moved, as quickly as possible by tractor or truck, to the mill for processing. Several methods are currently used depending on the plantations and the countries: - mechanically, with dumpers, - animal drawn: oxen or mules, - manually: baskets, wheelbarrows, wicker grape baskets. At Socapalm (Société Camerounaise de Palmeraie) dumpers, oxen, baskets and, more recently, wheelbarrows have all been used. Each method has advantages and disadvantages: Mechanical removal: costly, due to the use of a dumper; this method cannot be economically justified unless yields are high. It enables considerable manpower savings. Interrow layouts have to be suitably adapted and there are soil destructuralization risks. Removal using oxen: collection is slower than with a dumper, but far less expensive and equivalent, in this respect, to manual removal. It enables manpower savings at peak periods compared with manual removal. Nonetheless the constraints associated with looking after the herd and the danger of disease should not be overlooked. It may be recommended for certain plantations and will be covered by a future publication. Manual removal: - with baskets: slowest method and costly due to short life of the basket and its relatively high price. This is reserved for undeveloped zones (manual preparation, marshy areas, first year of production). - with wheelbarrows : given the tedious aspect of working with baskets, along with the slowness and the cost, Socapalm was led to seek other ways of removing its bunches in periods of low or average production, which could be used in addition to mechanical methods or oxen in high production periods. The initial solution was the use of rickshaws, but this equipment proved to be: • too costly (40,000 to 60,000 CFA francs), • too fragile (bicycle wheels), • not very practical to use (awkward to empty bunches at harvest stations). Socapalm therefore turned to wheelbarrows. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Elaeis guineensis, Transport, Brouette

Mots-clés complémentaires : Régime de palme

Auteurs et affiliations

  • Abega
  • Hornus Philippe

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/458786/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-08 ]