Agritrop
Home

La sélection des sorghos photopériodiques

Kouressy Mamoutou, Niangado Oumar, Dembélé T., Vaksmann Michel, Trouche Gilles, Reyniers François. 1998. La sélection des sorghos photopériodiques. In : Le futur des céréales photopériodiques pour une production durable en Afrique tropicale semi-aride : Actes du séminaire final du Projet STD3 TS3 93.0223 "Risques et intensification : le diagnostic hydrique et minéral des céréales dans le spays sahéliens e = The future of photoperiodical cereals for sustainable production in the semiarid tropics of Africa. Bacci L. (ed.), Reyniers François (ed.). CNR-IATA, CIRAD-TERA. Montpellier : CIRAD, pp. 247-262. ISBN 88-87401-01-2 Séminaire final du projet STD3 TS3 93.0223, Florence, Italie, 27 April 1998/30 April 1998.

Paper with proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID465529.pdf

Télécharger (5MB)

Titre anglais : The breeding for photoperiodical sorghum

Abstract : Afin d'obtenir un matériel végétal de taille courte et à large adaptation, le photopériodisme a été éliminé des nouveaux cultivars de mil et de sorgho. L'importance écologique de ce caractère est pourtant connue depuis longtemps : la sensibilité à la durée du jour permet l'ajustement de la durée du cycle à la longueur probable de la saison des pluies. Une sélection généalogique a été lancée pour voir s'il est possible de concilier le photopériodisme et les caractéristiques des variétés productives, particulièrement le nanisme. Un écotype local nain, photopériodique, très tardif, de type caudatum, a été identifié au Sud du Mali (Souroukoukou). Le croisement a été réalisé avec une variété précoce de même type botanique issue de la collection de l'ICRISAT (E35-1). Un suivi du comportement des parents et des hybrides de première génération a permis de montrer que la variété locale est très photopériodique. Par comparaison, E351 est peu photopériodique. Le comportement en F1 montre que le photopériodisme est un caractère dominant. L'étude de la deuxième génération confirme cette observation, la longueur du cycle végétatif suit une distribution bimodale avec 1/4 de plants précoces et 3/4 de plants tardifs. La tardiveté serait donc déterminée par l'allèle dominant d'un gène majeur. En quatrième génération, on vérifie que les lignées tardives sont photopériodiques tandis que les lignées précoces sont peu sensibles à la durée du jour. Un ensemble de plants photopériodiques de taille courte a été sélectionné sur des critères agronomiques (qualité du grain et taille des panicules). Ces descendances faciliteront l'introduction du photopériodisme dans le matériel des programmes d'amélioration du sorgho.

Mots-clés Agrovoc : Sorghum bicolor, Photopériodicité, Écotype, Adaptation, Hybridation, Cycle de développement, Sélection, Gène, Variation génétique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Mali

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Kouressy Mamoutou
  • Niangado Oumar
  • Dembélé T.
  • Vaksmann Michel, CIRAD-CA-GEC (MLI) ORCID: 0000-0002-5258-1279
  • Trouche Gilles, CIRAD-CA-CALIM (BFA)
  • Reyniers François, CIRAD-TERA-ERE (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/465529/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]