Agritrop
Home

La riziculture inondée en Basse-Casamance (Sénégal). Contribution des petits barrages antisel à la réhabilitation des bas-fonds chimiquement dégradés par la sécheresse

Montoroi Jean-Pierre. 1998. La riziculture inondée en Basse-Casamance (Sénégal). Contribution des petits barrages antisel à la réhabilitation des bas-fonds chimiquement dégradés par la sécheresse. In : Les rizicultures de l'Afrique de l'Ouest : actes du colloque international Cnrs-Cirad, Bordeaux, 5-7 avril 1995. Chéneau-Loquay Annie (ed.), Leplaideur Alain (ed.). CNRS-s, ORSTOM, CIRAD-CA. Montpellier : CIRAD, pp. 303-316. (Colloques) Colloque international "Quel avenir pour les rizicultures de l'Afrique de l'ouest ?", Bordeaux, France, 5 April 1995/7 April 1995.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Autre titre : Flooded rice cultivation in Low-Casamance (Senegal: contribution of antisalt small dams at the rehabilitation of chemically degraded low ground by drought

Abstract : La Casamance a longtemps été perçue comme un " grenier agricole " qui pouvait potentiellement subvenir à la forte demande alimentaire d'un pays sahélien tel que le Sénégal. La riziculture inondée, historiquement implantée dans la zone estuarienne du fleuve Casamance, portait notamment en elle de gros espoirs. Mais les terres rizicoles des bas-fonds ont été progressivement contaminées par les eaux de surface sursalées et une politique de sauvegarde et de réhabilitation est devenue incontournable. Plusieurs vallées de Basse-Casamance ont ainsi été aménagées, avec de petits barrages antisel, au début des années quatre-vingt. Les résultats d'un programme de recherche mené par l'ORSTOM et l'ISRA, de 1989 à 1991, ont montré que la gestion hydraulique rationnelle d'un petit barrage antisel permet de produire du riz sur un sol fortement dégradé. Cependant, ces résultats soulèvent quelques questions quant à leur durabilité. Des aménagements complémentaires sont-ils nécessaires pour satisfaire les besoins en eau des différents rizicultivateurs ? Y a-t-il une réelle diminution du stock salin de bas-fond d'année en année ou bien est-ce un dessalement annuel temporaire ? Si l'action anthropique au niveau du barrage montre une réelle efficacité sur le dessalement général de la vallée, des techniques culturales appropriées permettent-elles de renforcer cet impact ? (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Riz inondé, Système de culture, Sol salin, Récupération des sols, Barrage en terre

Mots-clés géographiques Agrovoc : Sénégal

Classification Agris : P36 - Soil erosion, conservation and reclamation
F08 - Cropping patterns and systems

Auteurs et affiliations

  • Montoroi Jean-Pierre

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/468013/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-09-30 ]