Agritrop
Home

La diversité de Phytophthora megakarya en Afrique centrale et Afrique de l'ouest révélée par les isozymes et les marqueurs RAPD

Nyassé Salomon, Grivet Laurent, Risterucci Ange-Marie, Blaha Georges, Berry Dominique, Lanaud Claire, Despréaux Denis. 2000. La diversité de Phytophthora megakarya en Afrique centrale et Afrique de l'ouest révélée par les isozymes et les marqueurs RAPD. In : Bases génétiques de la résistance des cacaoyers aux maladies à #Phytophthora# : Résumés des communications = Genetic basis of cocoa tree resistance to Phytophthora diseases. Abstracts. Cilas Christian (ed.). CIRAD, CAOBISCO, CNRA, UWI-CRU, IRAD. Montpellier : CIRAD, pp. 7-8. Scientific Closing Seminar of CAOBISCO / CIRAD / CNRA / CRU / IRAD Project, Montpellier, France, 19 September 2000/20 September 2000.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Titre anglais : Diversity of Phytophthora megakarya in Central and West Africa revealed by isozyme and RAPD markers

Abstract : Phytophthora megakarya est un agent pathogène important sur cacaoyer en Afrique. Des isozymes et des marqueurs RAPD ont été utilisés pour estimer la diversité génétique de 161 isolats provenant de l'aire de répartition de cette espèce dans différents pays producteurs : Ghana, Togo, Nigeria, Cameroun, Gabon et Sao Tome. 36 et 44 bandes polymorphes ont été identifiées avec les isozymes et les RAPD respectivement. Ces marqueurs permettent de séparer la population en 2 groupes principaux, un localisé en Afrique centrale et l'autre en Afrique de l'ouest. Cette distribution coïncide avec les 2 régions biogéographiques où a pu évoluer séparément P. megakarya dans cette partie de l'Afrique. La diversité génétique est plus faible en Afrique de l'ouest qu'en Afrique centrale. En Afrique centrale, les isolats du Gabon et de Sao Tomé sont très différenciés avec le RAPD. Quatre génotypes intermédiaires correspondant aux isolats échantillonnés près de la frontière entre le Nigéria et le Cameroun semblent provenir de croisements entre ces 2 groupes principaux. Cette étude permet de confirmer la forte prévalence de la forme A1 sur la forme A2. Bien que la multiplication végétative semble être la règle, des indices de reproduction sexuée ont été détectés. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Phytophthora, Génotype, Variation génétique, Isoenzyme, RAPD

Mots-clés géographiques Agrovoc : Afrique centrale, Afrique occidentale

Mots-clés complémentaires : Phytophthora megakarya

Classification Agris : H20 - Plant diseases
F30 - Plant genetics and breeding

Auteurs et affiliations

  • Nyassé Salomon, IRAD (CMR)
  • Grivet Laurent, CIRAD-AMIS-BIOTROP (FRA)
  • Risterucci Ange-Marie, CIRAD-AMIS-BIOTROP (FRA)
  • Blaha Georges, CIRAD-CP-CACAO (PNG)
  • Berry Dominique, CIRAD-CP-CAFE (FRA)
  • Lanaud Claire, CIRAD-AMIS-BIOTROP (FRA) ORCID: 0000-0001-6411-7310
  • Despréaux Denis, CIRAD-CP-DIR (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/475808/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-02 ]