Agritrop
Home

Appui aux travaux de la Direction de l'Agriculture et de la Forêt et de la Chambre Professionnelle en vue de proposer un plan de relance et de régénération de la cocoteraie mahoraise : compte rendu de mission à Mayotte du 25 juin au 1er juillet 2000

Calvez Claude-Hervé. 2000. Appui aux travaux de la Direction de l'Agriculture et de la Forêt et de la Chambre Professionnelle en vue de proposer un plan de relance et de régénération de la cocoteraie mahoraise : compte rendu de mission à Mayotte du 25 juin au 1er juillet 2000. Montpellier : CIRAD-CP, 52 p. N° de rapport : CP_SIC 1276

Mission report
Full text not available from this repository.

Abstract : Les conditions édapho-climatiques de Mayotte sont très favorables à la culture du cocotier et il n'est pas nécessaire de rappeler le rôle qu'il occupe dans la vie sociale et coutumière des mahorais. Les résultats de l'enquête TER-UTI 1998 montrent que le cocotier est cultivé sur une surface d'environ 10.000 hectares, soit sur la totalité de la surface agricole utile de la grande terre. Omniprésents sur les terres mises en valeur, les cocotiers sont plantés à une faible densité de l'ordre de 30 à 40 arbres à l'hectare. Les arbres sont âgés (95% ont plus de 50 ans et au moins 30 % d'entre eux plus de 60 ans) et le niveau de leurs productions baisse régulièrement. Il est proposé, comme demandé dans la lettre de commande de la mission, un programme d'appui à la DAF et à la Chambre Professionnelle pour la relance de la culture du cocotier qui comprend les composantes suivantes : - une composante "programme de regénération de la cocoteraie", - une composante "programme de diversification de la production de noix de coco, - des propositions pour une meilleure valorisation des produits et sous produits du cocotier, - une composante "recherche d'accompagnement", - une composante "formation". - Le programme de régénération de la cocoteraie. Compte tenu de la structure des plantations et de l'âge élevé des arbres, qui entrent actuellement dans un processus physiologique de vieillissement, la mise en place d'un programme d'intensification de la production n'est pas envisageable tant sur le plan agronomique que sur le plan économique. La seule solution, pour relancer la production de noix de cocotier et satisfaire les besoins en noix de la population, est de mettre en place, dès que possible, un programme de replantation préconisant la plantation, en intercalaire sous les vieux cocotiers, de jeunes plants de cocotiers Grand local. Le matériel Grand local est parfaitement adapté à la typologie des exploitations et il n'est donc pas recommandé d'utiliser du matériel hybride pour la conduite de ce programme. Pour disposer régulièrement des quantités suffisantes de semences et de plants de cocotiers Grands améliorés permettant de conduire ce programme, il est proposé de mettre en place au niveau de la Collectivité Territoriale un jardin grainier de cocotiers Grands de 10 ha. Ce jardin grainier devra être mis en place sur le domaine territorial sur une concession facilement accessible. Les semences pour la mise en place du jardin grainier seront choisies dans la cocoteraie villageoise selon des critères définis et la pépinière sera conduite en sacs plastiques, méthode qui permettra de réaliser une plantation homogène suite à une sélection rigoureuse des plants. La conduite de la pépinière, la plantation et le suivi du champ semencier seront assurés par les services de la DAF. - le programme de diversification de la production de noix de coco. Pour satisfaire la demande croissante des habitants des agglomérations en noix de bouche et noix matures, le programme de diversification de la production encouragera les habitants à planter des cocotiers dans leurs jardins et les agriculteurs à mettre en place des parcelles pour produire des noix et des choux coco à des fins commerciales. Pour produire ce matériel végétal destiné à la vente aux agriculteurs, il est proposé de mettre en place des jardins grainiers sur le domaine du Lycée Agricole. Dans le cadre de ce programme, il sera prévu : - la fourniture aux habitants des agglomérations et aux agriculteurs de semences de cocotiers nains pour les planter dans les jardins de cases afin de produire des noix de bouche pour la consommation familiale et créer en monoculture des parcelles à vocation commerciale, produisant des noix de bouche destinées à la vente en milieu urbain et satisfaire les besoins à venir du tourisme. - la fourniture aux agriculteurs de semences de Grands et d'hybrides Nains x Grands pour créer des parcelles en monoculture, à vocation commerciale, produisant des noix pour la vente et

Classification Agris : E16 - Production economics

Auteurs et affiliations

  • Calvez Claude-Hervé, CIRAD-CP-COCOTIER (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/475840/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-04-26 ]