Agritrop
Home

Anthracnose de la banane en Guadeloupe : incidence du stade de gainage sur le niveau de contamination des fruits par Colletotrichum musae (Berk. & Curt.) Arx

Mouen Bedimo Joseph Aubert. 2000. Anthracnose de la banane en Guadeloupe : incidence du stade de gainage sur le niveau de contamination des fruits par Colletotrichum musae (Berk. & Curt.) Arx. Montpellier : CNEARC, 96 p. Mémoire MSc : Protection des végétaux, développement et environnement : Centre national d'études agronomiques des régions chaudes

Disertation
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID476784.pdf

Télécharger (38MB) | Preview

Abstract : La commercialisation des bananes d'exportation guadeloupéennes est gravement compromise par leur coût de production élevé et par leur qualité médiocre, due principalement à une maladie de conservation : l'anthracnose causée par #Colletotrichum musae#. Cette maladie est généralement contrôlée par les traitements fongicides post-récoltes. Mais, au cours de ces dernières années, la pratique d'un épistillage, en combinaison avec le gainage au stade "doigts horizontaux" a été recommandée pour réduire l'application des produits chimiques sur les fruits, après leur récolte. L'image de marque des bananes produites en Guadeloupe peut ainsi être améliorée par cette méthode de lutte, plus respectueuse de l'environnement mais, très coûteuse et exigeante en main-d'oeuvre. La présente étude a pour objectif de vérifier si un gainage précoce, moins contraignant, permet un meilleur contrôle de l'anthracnose. Elle se propose aussi d'évaluer les conséquences d'une réalisation précoce ou tardive de cette opération agricole sur le niveau de contamination des fruits et sur leur croissance. Trois expérimentations effectuées en milieu paysan et en station de recherche en Guadeloupe ont permis de confirmer que la combinaison épistillage/gainage au stade "doigts horizontaux" assure la meilleure protection des fruits contre cette maladie. Mais, un gainage effectué précocement améliore la croissance des fruits et permet un contrôle satisfaisant de la maladie dont la sévérité s'accroît avec la réalisation tardive de cette opération agricole. Cette étude a aussi permis de démontrer que le volume des précipitations n'a aucun effet sur le niveau de contamination des fruits issus des régimes gainés précocement pendant les 35 premiers jours après la jetée. Tel n'est pas le cas des fruits provenant des régimes non gainés ou gainés tardivement. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Banane, Colletotrichum, Maladie postrécolte, Anthracnose, Maladie fongique, Conditionnement, Lutte physique, Contamination

Mots-clés géographiques Agrovoc : Guadeloupe

Mots-clés complémentaires : Gaine d'emballage, Inoculum, Colletotrichum musae

Classification Agris : J11 - Handling, transport, storage and protection of plant products

Auteurs et affiliations

  • Mouen Bedimo Joseph Aubert

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/476784/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-03 ]