Agritrop
Home

Identification de QTL pour la résistance à la pourriture brune (Phytophthora)

Paulin Didier, Risterucci Ange-Marie, Ducamp Michel, N'Goran Jeanne A.K., Lanaud Claire. 2001. Identification de QTL pour la résistance à la pourriture brune (Phytophthora). In : 13th International Cocoa Research Conference. Proceedings : Towards the effective and optimum promotion of cocoa through research and development = 13e Conférence Internationale sur la Recherche Cacaoyère. Actes ; 13 Conferencia Internacional de Pesquisas em Cacau. Atas ; 13 Conferencia Internacional de Investigacion en Cacao. Actas : Vers la promotion efficace et optimum du cacao par la recherche et le développement ; Para um melhor e efetivo desenvolvimento do cacau atraves da pesquisa e do aperfeicoamento ; En pos de una promocion optima y efectiva del cacao mediante la investigacion y. MCB. Lagos : Cocoa Producers' Alliance, pp. 101-110. ISBN 983-40740-0-X Conférence Internationale sur la Recherche Cacaoyère. 13, Kota Kinabalu, Malaisie, 9 October 2000/14 October 2000.

Paper with proceedings
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID_476882.pdf

Télécharger (885kB)

Titre anglais : Identification of QTL's molecular markers for the resistance character to brown pod disease caused by Phytophthora / Titre portugais : Identificação de marcadores moleculares QTLs para o carater de resistencia da podridão negra devida a Phytophthora / Titre espagnol : Identificacion de marcadores moleculares QTL para el caracter de resistencia a la podredumbre negra causada por Phytophthora

Abstract : La pourriture brune du cacaoyer est causée par plusieurs espèces de Phytophthora, parmi lesquelles P. palmivora présent partout, P. megakarya présent seulement en Afrique et P. capsici présent seulement en Amérique latine. Son contrôle chimique est coûteux et polluant. Le contrôle génétique de cette maladie est donc une solution alternative et aujourd'hui, de nombreux travaux sur l'amélioration de la résistance sont en cours. Une variabilité du niveau de résistance au champ a été mise en évidence et des tests d'inoculation artificielle ont permis de classer des clones suivant leur niveau de résistance. Les études génétiques montrent que la résistance observée au champ est de type polygénique avec une composante additive prédominante. Récemment, une nouvelle méthode d'évaluation précoce de la résistance par inoculation sur disques de feuille a été mise au point et une carte génétique saturée a été construite en utilisant des marqueurs moléculaires et enzymatiques. L'objectif de cette étude est de mieux connaître les bases du déterminisme génétique de la résistance à trois espèces de Phytophthora en localisant les différentes régions du génome impliquées dans le caractère de résistance (QTLs). L'étude a été réalisée sur une descendance créée en Côte d'Ivoire avec comme parent femelle un individu hybride de Scavina 6, sélectionné au champ pour son niveau élevé de résistance et comme parent male l'Amelonado IFC1 relativement sensible. Cent cinquante et un individus plein-frères ont été élevés en serre à Montpellier. Le niveau de résistance a été évalué par inoculation sur feuilles avec 2 isolats différents pour chacune des trois espèces, P. palmivora, P. megakarya et P. capsici. Des différences significatives du niveau de résistance ont été observées entre les individus pour les trois espèces. Dix groupes de liaison correspondant probablement aux dix chromosomes de T. cacao ont été identifiés avec 202 marqueurs. Ces loci correspondent à 191 marqueurs AFLP et à 11 microsatellites. La longueur totale de la carte atteint 724 cM et la distance moyenne entre marqueurs est de 3,6 cM. Des marqueurs QTLs ont été identifiés pour chaque isolat de Phytophthora. Au total 8 QTLs ont été détecté, 4 sur le chromosome 5 et un sur le chromosome 1, 2, 4 et 6. Pour P. palmivora, 6 QTLs sont significatifs et expliquent 57% de la variation pour un des isolats et 4 QTLs expliquent 35% de la variation pour l'autre isolat. Pour P. megakarya, 2 QTLs sont significatifs et expliquent 16,8% de la variation. Pour P. capsici, un seul QTL est significatif et explique 12,4% de la variation. Il y a deux QTLs significatifs qui sont communs à plus d'une espèce, mais il existe des QTLs spécifiques à un isolat d'une seule espèce. Cette étude révèle plusieurs zones du génome impliquées dans la résistance au Phytophthora. Le pourcentage élevé de la variance expliqué par ces QTLs permet d'envisager une sélection assistée par marqueur. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Theobroma cacao, Phytophthora capsici, Phytophthora palmivora, Résistance aux maladies, Marqueur génétique, Carte génétique

Mots-clés géographiques Agrovoc : Côte d'Ivoire

Mots-clés complémentaires : Phytophthora megakarya, QTL

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
H20 - Plant diseases

Auteurs et affiliations

  • Paulin Didier, CIRAD-CP-CACAO (FRA)
  • Risterucci Ange-Marie, CIRAD-AMIS-BIOTROP (FRA)
  • Ducamp Michel, CIRAD-CP-CACAO (FRA)
  • N'Goran Jeanne A.K., CNRA (CIV)
  • Lanaud Claire, CIRAD-AMIS-BIOTROP (FRA) ORCID: 0000-0001-6411-7310

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/476882/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-04-20 ]