Agritrop
Home

Collaborative activities on cocoa germplasm utilization and conservation supported by the CFC/ICCO/IPGRI Project

Eskes Albertus. 2001. Collaborative activities on cocoa germplasm utilization and conservation supported by the CFC/ICCO/IPGRI Project. In : 13th International Cocoa Research Conference. Proceedings : Towards the effective and optimum promotion of cocoa through research and development = 13e Conférence Internationale sur la Recherche Cacaoyère. Actes ; 13 Conferencia Internacional de Pesquisas em Cacau. Atas ; 13 Conferencia Internacional de Investigacion en Cacao. Actas : Vers la promotion efficace et optimum du cacao par la recherche et le développement ; Para um melhor e efetivo desenvolvimento do cacau atraves da pesquisa e do aperfeicoamento ; En pos de una promocion optima y efectiva del cacao mediante la investigacion y. MCB. Lagos : Cocoa Producers' Alliance, pp. 23-30. ISBN 983-40740-0-X Conférence Internationale sur la Recherche Cacaoyère. 13, Kota Kinabalu, Malaisie, 9 October 2000/14 October 2000.

Paper with proceedings
[img] Published version - Anglais
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID_476890.pdf

Télécharger (947kB)

Titre espagnol : Actividades de cooperacion en el empleo y conservacion del germoplasma del cacao en el proyecto CFC/ICCO/IPGRI / Titre portugais : Actividades de colaboração na utilização e conservação do germoplasma do cacau apoiadas pelo projeto CFC/ICCO/IPGRI / Titre français : Activités menées en commun sur l'utilisation et la conservation deu germplasme du cacaoyer financées par le project CFC/ICCO/IPGRI

Abstract : Le projet CFC/ICCO/IPGRI sur l'utilisation et la conservation du germplasme du cacaoyer représente un effort commun sur l'évaluation, la sélection et la conservation des génotypes de cacaoyers. Il est en grande partie financé par le Fonds commun pour les produits de base (CFC) sous la supervision de l'ICCO et la coordination de l'IPGRI, en collaboration avec le CIRAD. Des Instituts nationaux de recherches au Brésil, au Cameroun, en Côte d'Ivoire, en Equateur, au Ghana, en Malaisie, au Nigéria, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, à Trinité et au Vénézuela ainsi que le CRU, le CIRAD et l'Université d'Etudes participent aux activités du projet. Le projet encourage la sélection des meilleures variétés de cacaoyers (clones et hybrides), le renforcement des activités de régénération des plants, la caractérisation, l'évaluation et l'amélioration du germplasme du cacaoyer, en mettant un accent particulier sur les maladies et la résistance à la peste. Cet exposé met en exergue les activités financées par le projet au cours des deux premières années (d'avril 1998 à mars 2000). Vingt-cinq clones sélectionnées par les partenaires du projet ont été distribués à partir d'une quarantaine de centres intermédiaires pour créer des centres dits "International CloneTrials", dans dix sites. L'identité de ces génotypes était comparée, grâce aux analyses ADN, à celle des clones du même nom et disponibles dans certains des pays membres, débouchant sur l'identification des types hors-série dans un nombre des cas. Les "clones internationaux" ont déjà été plantés en Equateur, en Malaisie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en même temps que 20 clones localement sélectionnés. La résistance de ces clones internationaux aux génotypes isolés de Phytophthora SPP parvenant des différents pays fait l'objet d'une évaluation dite "Ring Tests". Les données actuelles sur le germplasme du cacaoyer ont servi à la création de plus de 500 nouvelles combinaisons hybrides qui vont être évaluées par des essais de variétés hybrides ou dans des programmes de régénération exécutés dans 5 et 4 emplacements respectivement. La grande diversité disponible à "International Cocoa Genebank" à Trinité (ICGT) est exploitée pour produire des espèces pouvant mieux résister aux maladies de pourriture brune et du balai de sorcière. Des résultats révélateurs ont jusque-là eté obtenus sur la maladie de la pourriture brune. Les résultats de la caractérisation et de l'évaluation du ICGT, sont actuellement utilisés pour sélectionner un supplément de 100 espèces de la "Collection du projet CFC" qui seront mises à la disposition des pays producteurs (de cacao) au terme du projet en 2003. Des procédures standardisées de travail pour l'évaluation et la sélection du germplasme du cacaoyer ont été adoptées lors du premier séminaire atelier du projet tenu en février 1998. Celles-ci sont en train d'être appliquées pour obtenir des résultats comparés sur la résistance aux pestes et aux maladies ainsi que sur le rendement et la qualité des génotypes de cacaoyers dans différents environnements. Une sélection précoce en vue de déterminer la résistance à la pourriture brune a déjà donné lieu à l'identification de nouvelles sélections intéressantes. Vingt-cinq hectares de clones et d'essais hybrides ont été établis sur un total de 50 hectares prévus dans le cadre du projet. Les bénéfices escomptés d'une collaboration internationale continue sur l'évaluation, la sélection et la conservation du cacao seront examinés. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Theobroma cacao, Projet de recherche, Conservation du matériel génétique, Résistance aux maladies, Phytophthora, Essai de variété, Banque de gènes, Coopération internationale

Classification Agris : F30 - Plant genetics and breeding
A50 - Agricultural research

Auteurs et affiliations

  • Eskes Albertus, CIRAD-CP-CACAO (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/476890/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-05-08 ]