Agritrop
Home

Projet pour initier un programme de plantations villageoises de palmiers à huile dans le sud-ouest de la Centrafrique

Jannot Claude. 2000. Projet pour initier un programme de plantations villageoises de palmiers à huile dans le sud-ouest de la Centrafrique. Montpellier : CIRAD-TERA, 30 p. N° de rapport : CIRAD-TERA N° 54/00 ; THI N° 58/00

Technical and research document
Full text not available from this repository.

Abstract : L'extrême Sud-Ouest de la République Centrafricaine réunit des conditions qui, sans être exceptionnelles, sont tout à fait favorables à la culture du palmier à huile. La pluviométrie est voisine de 1500 mm par an avec 8 à 9 mois très pluvieux, les températures, l'hygrométrie et I'insolation sont dans les normes. La région dispose d'excellents sols dérivés de roches volcaniques à l'Ouest de Nola; de bons sols dérivés de roches métamorphiques sur la plus grande partie de la zone. Seuls les sols formés sur les grès de Carnot sont à éviter pour les plantations. La région est peu peuplée, ce qui constitue le premier facteur limitant du projet. Il faut aussi tenir compte du fait que les villageois n'ont pas de tradition élaeicole, et qu'un effort d'encadrement et de vulgarisation est nécessaire pour garantir la réussite des plantations. Néanmoins, des itinéraires techniques éprouvés existent, qu'il suffit de connaître et d'appliquer pour minimiser les risques. Dans un premier temps, ce sont les contraintes financières (subvention de 600 KF dans le cadre du volet " économique " du Projet de Développement du Sud-Ouest) qui limitent le programme. Afin de valoriser au mieux cette subvention, il est proposé d'appuyer prioritairement le développement du palmier à huile sur le Projet de Ziendi, qui intervient dans la commune de Bilolo depuis 1985, et qui dispose d'infrastructures solides et d'un encadrement rapproché. Cette région située à l'Ouest de Nola bénéficie en outre des meilleures conditions de sol, et d'un microclimat particulièrement favorable. L'affectation de la moitié de la subvention à ce Projet permettrait de réaliser, à prix coûtant, environ 166 ha de plantation. Le solde de la subvention, réparti entre les sites d'installation des anciens animateurs du Projet de Diversification de la Zone Tabacole, désormais pépiniéristes privés, permettrait de financer environ 133 ha de plantations, en laissant à ces pépiniéristes une marge de 25% sur le prix de revient des plants. C'est donc au total un projet de 300 ha de plantations villageoises de palmier qu'il est proposé de réaliser dans le Sud-Ouest de la Centrafrique. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Elaeis guineensis, Huile de palme, Petite exploitation agricole, Subvention

Mots-clés géographiques Agrovoc : République centrafricaine

Mots-clés complémentaires : Filière, Plantation villageoise

Classification Agris : E16 - Production economics

Auteurs et affiliations

  • Jannot Claude, CIRAD-TERA-TH (CMR)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/477030/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-04-24 ]