Agritrop
Home

La variabilité des contacts dans le temps et dans l'espace entre les bovins et les glossines, à la base de l'évaluation du risque de transmission des trypanosomes animales en Afrique de l'Ouest

Bengaly Zakaria, De La Rocque Stéphane, Michel Jean-François, Solano Philippe, Touré Saydil, Cuisance Dominique. 1999. La variabilité des contacts dans le temps et dans l'espace entre les bovins et les glossines, à la base de l'évaluation du risque de transmission des trypanosomes animales en Afrique de l'Ouest. In : Vèmes journées de parasitologie, 01-03 juillet 1999, Ouagadougou. s.l. : s.n., Résumé, 1 p. Journées de parasitologie. 5, Ouagadougou, Burkina Faso, 1 July 1999/3 July 1999.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Titre anglais : Evaluation of spatial and temporal contacts between tsetse flies and cattle, a key factor for trypanosomosis transmission in West Africa : The case of the Sidéradougou area, Burkina Faso

Abstract : Dans une étude globale du risque trypanosornien, menée dans la zone agropastorale de Sidéradougou (Burkina Faso), des troupeaux sentinelles issus de deux systèmes d'élevage différents ont été suivis durant deux ans. L'incidence mensuelle de la trypanosomose a été mesurée et interprétée en fonction des parcours, des pratiques d'abreuvement des animaux et de leur contact avec les glossines riveraines (Glossina tachinoides et G. palpalis gambiensis). A Nakaka, village d'éleveurs peuls, la transmission en saison sèche est assurée au niveau des points d'abreuvement pérennes dans la galerie forestière. En saison des pluies, les mouches tsé-tsé se dispersent dans les savanes et infectent les animaux jusque dans le village. A Pefrou, ensemble de campements d'agriculteurs d'ethnie Bobo, les troupeaux sont composés essentiellement de boeufs de traction. Les animaux issus des campements localisés à proximité du cours d'eau s'abreuvent dans les formations riveraines et sont régulièrement infectés toute l'année. L'incidence de la trypanosomose est plus élevée en hivernage et en début de saison sèche, période où les glossines sont les plus nombreuses. A l'opposé, les troupeaux des campements éloignés du réseau hydrographique (3 kilomètres) sont abreuvés au puits et ne fréquentent pas les biotopes des glossines. Dans ce paysage essentiellement agricole, les glossines ne se dispersent pas, même en saison humide. L'incidence dans les troupeaux est quasiment nulle. Ces résultats montrent l'importance des interfaces spatiales et temporelles entre les bovins et les glossines dans l'épidémiologie des trypanosomoses en Afrique de l'Ouest. (Résumé d'auteur)

Auteurs et affiliations

  • Bengaly Zakaria, CIRDES (BFA)
  • De La Rocque Stéphane, CIRAD-EMVT-ECONAP (BFA)
  • Michel Jean-François, CIRDES (BFA)
  • Solano Philippe, CIRDES (BFA)
  • Touré Saydil, CIRAD-EMVT-DIR (BFA)
  • Cuisance Dominique, CIRAD-EMVT-ECONAP (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/477721/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-04-23 ]