Agritrop
Home

Evaluation du risque de transmission des trypanosomoses animales : recherche des points épidémiologiquement les plus dangereux dans une zone agro-pastorale du Burkina Faso

De La Rocque Stéphane, Michel Jean-François, Michel Vincent, Solano Philippe, De Wispelaere Gérard, Sidibé Issa, Touré Saydil, Cuisance Dominique. 1999. Evaluation du risque de transmission des trypanosomoses animales : recherche des points épidémiologiquement les plus dangereux dans une zone agro-pastorale du Burkina Faso. In : Vèmes journées de parasitologie, 01-03 juillet 1999, Ouagadougou. s.l. : s.n., Résumé, 1 p. Journées de parasitologie. 5, Ouagadougou, Burkina Faso, 1 July 1999/3 July 1999.

Paper without proceedings
Full text not available from this repository.

Abstract : Les études récentes menées dans la zone de Sidéradougou (Burkina Faso) ont montré que les espèces ripicoles (Glossina tachinoides et G. palpalis gambiensis) sont présentes le long du réseau hydrographique principal. Cependant selon leur localisation, toutes ne sont pas infectées par les mêmes espèces de trypanosomes. Dans les zones peu anthropisées, les glossines se nourrissent essentiellement sur des reptiles et portent des parasites non pathogènes pour les bovins. Au contraire dans les sites régulièrement fréquentés par les animaux domestiques, la majorité des vecteurs s'alimente sur ces animaux et transmettent des trypanosomes pathogènes. Différentes situations épidémiologiques se côtoient ainsi à l'échelle de quelques kilomètres, et le risque de transmission dépend de l'intensité du contact entre les hôtes et les glossines plus que des densités d'insectes. Tous les facteurs environnementaux qui interviennent dans les interfaces entre les hôtes et les vecteurs ont été intégrés, grâce à l'utilisation d'un SIG, dans une approche globale qui associe l'entomologie, la parasitologie, l'écologie, l'occupation du soi et les différents systèmes d'élevage. Des outils de télédétection à haute résolution spatiale et des méthodes originales de modélisation ont été utilisés pour d'une part mettre en évidence les zones les plus favorables aux glossines le long du réseau hydrographique, et d'autre part décrire l'utilisation de l'espace par les éleveurs et les parcours quotidiens des animaux. Le croisement de ces informations permet de révéler les sites épidémiologiquement les plus dangereux, qui représentent finalement environ 10 % du réseau initialement prospecté. (Résumé d'auteur)

Auteurs et affiliations

  • De La Rocque Stéphane, CIRAD-EMVT-ECONAP (BFA)
  • Michel Jean-François, CIRDES (BFA)
  • Michel Vincent, CIRAD-EMVT-ECONAP (BFA)
  • Solano Philippe, CIRDES (BFA)
  • De Wispelaere Gérard, CIRAD-EMVT-ECONAP (FRA)
  • Sidibé Issa, CIRDES (BFA)
  • Touré Saydil, CIRAD-EMVT-ECONAP (SEN)
  • Cuisance Dominique, CIRAD-EMVT-ECONAP (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/477725/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-05-02 ]