Agritrop
Home

Effet améliorant de Parkia biglobosa dans les formations anthropiques de la région de Korhogo (Côte d'Ivoire)

César Jean, Béchoua Henri, Oliver Robert, Zoumana Coulibaly. 2000. Effet améliorant de Parkia biglobosa dans les formations anthropiques de la région de Korhogo (Côte d'Ivoire). In : La jachère en Afrique tropicale : Rôles, aménagement, alternatives. Actes du séminaire international = Fallows in tropical Africa. Roles, management, alternatives. Floret Christian (ed.), Pontanier Roger (ed.). Sénégal-Ministère de l'agriculture, CORAF. Paris : John Libbey Eurotext, pp. 656-663. ISBN 2-7420-0301-0 Séminaire international sur la jachère en Afrique tropicale, Dakar, Sénégal, 13 April 1999/16 April 1999.

Paper with proceedings
Full text not available from this repository.

Titre anglais : The improvement brought by Parkia biglobosa to the disturbed vegetation in the region of Korhogo (Ivory Coast)

Abstract : Dans les zones agricoles ou agropastorales, où la densité de population est élevée, les défrichements successifs et rapprochés pour la mise en culture aboutissent à une modification de la richesse floristique des ligneux. Deux espèces dont les fruits sont comestibles sont respectées en principe : le néré (#P. biglobosa#) et le karité (#Vitellaria paradoxa#). L'intérêt de la première ne réside pas seulement dans sa production de fruits riches en protéines. Son feuillage est fourrager, ses graines peuvent servir d'aliment pour le bétail, son bois est utilisable, et l'ombrage qu'il procure est apprécié. Les plantes herbacées ont aussi un meilleur développement sous couvert de P. b. L'objectif de cette étude est de vérifier et de quantifier ce phénomène sur une parcelle fourragère installée dans la zone de Korhogo. La production fourragère est 1,56 fois plus élevée sous le houppier que hors du houppier. Bien que les textures soient voisines, les teneurs en matière organique et en azote sont légèrement plus élevées sous P. b. La légumineuse #Stylosanthes hamata# disparaît sous l'arbre, faisant penser à une meilleure fertilité, en particulier azotée. Mais c'est surtout au niveau du complexe absorbant que l'effet de P. b. est notable. La richesse chimique du sol double presque pour la plupart des éléments. En outre, l'effet améliorant se manifeste aussi par la stimulation de l'activité microbienne et par conséquent par une augmentation du pouvoir minéralisateur du sol. La conservation, voire la multiplication, des #Parkia biglobosa# dans les jachères est donc à conseiller, surtout sur les terroirs où la baisse de fertilité des sols devient le facteur limitant du développement agricole

Mots-clés Agrovoc : Parkia biglobosa, Fertilité du sol, Minéralisation, Fourrage, Biomasse, Stylosanthes hamata, Composition botanique, Propriété physicochimique du sol, Amélioration des sols

Mots-clés géographiques Agrovoc : Côte d'Ivoire

Classification Agris : F08 - Cropping patterns and systems
P35 - Soil fertility
L02 - Animal feeding

Auteurs et affiliations

  • César Jean, CIRAD-EMVT-ECONAP (CIV)
  • Béchoua Henri, CNRA (CIV)
  • Oliver Robert, CIRAD-AMIS-AGRONOMIE (FRA)
  • Zoumana Coulibaly, CNRA (CIV)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/477727/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-05-02 ]