Agritrop
Home

Etude des facteurs génotypiques et environnementaux déterminant la mise en place de la surface foliaire chez le riz (Oryza sativa L. et Oryza glaberrima Steud.) : incidence particulière d'un déficit hydrique

Tivet Florent. 2000. Etude des facteurs génotypiques et environnementaux déterminant la mise en place de la surface foliaire chez le riz (Oryza sativa L. et Oryza glaberrima Steud.) : incidence particulière d'un déficit hydrique. Paris : INA-PG, 116 p. Thèse 3e cycle : Agronomie : Institut national agronomique Paris-Grignon

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID477788.pdf

Télécharger (59MB) | Preview

Encadrement : Siband, Pierre

Abstract : La dynamique de la croissance foliaire et l'aptitude à mettre en place des LAI élevés sont des éléments clefs de la vigueur végétative et notamment de la compétitivité vis à vis des plantes adventices. Les variétés O. glaberrima Steud. sont reconnues pour présenter ces avantages en comparaison aux variétés O. sativa L. La dynamique de la croissance foliaire et ses composantes ont été analysées, sous des conditions climatiques et hydriques variables, pour trois variétés faisant référence à deux espèces et à des zones agro-écologiques distinctes : IAC47 (O. sativa type japonica), Javaé (O. sativa type indica) et CG14 (O. glaberrima Steud.). Sous un régime hydrique non limitant, Javaé a un nombre élevé de talles, des feuilles courtes et peu larges caractéristiques des variétés modernes semi-naines du type indica. A l'opposé, IAC47 est une variété pluviale traditionnelle (tallage faible, feuilles longues et larges, faible sénescence) et CG14 présente une forte compétitivité vis à vis des plantes adventices (tallage puissant, feuilles fines, sénescence précoce). Sous un régime hydrique limitant l'amplitude de réponse diffère en fonction de la variété, et de la composante de la surface foliaire considérée. Chez CG14, l'ensemble de ces composantes sont affectées négativement par la contrainte hydrique : rythme d'émission des feuilles, taux d'émission des talles, surface individuelle, longueur et largeur des limbes. Au cours des stades précoces du développement, une relation linéaire significative, a été obtenue entre le taux relatif de tallage et le taux relatif de croissance (RGR). L'unicité de réponse observée, entre les variétés et les traitements hydriques, étaye fortement l'hypothèse d'une régulation trophique du tallage. Le taux d'accumulation relative de matière sèche aérienne peut être considéré comme un déterminant prépondérant du tallage. Une réponse curvilinéaire du LAR à la température du méristème a été proposée avec un optimum entre 25 et 28°C, fonction de la variété. La durée d'allongement foliaire a été calculée sur la base d'une durée apparente, définie de l'apparition de la pointe de la feuille à l'apparition de la ligule. L'analyse du LER en fonction de la température du méristème met en évidence des réponses distinctes entre la phase diurne et nocturne. L'hysteresis du LER est corrélé positivement à la radiation moyenne journalière et au VPD air. Le LER et la longueur finale des limbes augmentent graduellement jusqu'aux positions 8 à 10 sur le maître-brin, cette phase étant suivie d'une, diminution par la suite. Les compétitions internes pour les ressources, pourraient être à la base-de cette évolution du profil. Un modèle de simulation prenant en considération les réponses génotypiques et environnementales des différentes composantes a été élaboré. Il est basé sur l'hypothèse d'une régulation trophique de la morphogénèse. Des prédictions satisfaisantes sont obtenues pour les régimes hydriques non limitants. La relation entre le RGR et le taux relatif de tallage, établie sur des plantes isolées, a été validée avec succès au champ au cours de la phase précoce de développement. En revanche, la prédiction du tallage et de la taille finale des organes n'est pas satisfaisante au cours de la phase reproductive. Des études complémentaires sur le jeu des compétitions internes ainsi que sur la demande spécifique des organes sont nécessaires pour simuler précisément la plasticité phénotypique des variétés de riz. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Oryza sativa, Oryza glaberrima, Surface foliaire, Indice de surface foliaire, Essai de variété, Facteur du milieu, Croissance, Tallage, Radiation, Modèle de simulation, Caractère agronomique, Température

Classification Agris : F62 - Plant physiology - Growth and development
F60 - Plant physiology and biochemistry

Auteurs et affiliations

  • Tivet Florent, CIRAD-CA-CALIM (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/477788/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2020-04-23 ]