Agritrop
Home

Economic analysis of on-farm fertilizer use options at village level in three West African agroecologies : 3 - The village of Naki-Est (Guinea Savanna zone) in the Dapaong region of Togo (1989)

Pouzet Denis, Harris G.. 1994. Economic analysis of on-farm fertilizer use options at village level in three West African agroecologies : 3 - The village of Naki-Est (Guinea Savanna zone) in the Dapaong region of Togo (1989). In : Fertilizer investment for soil fertility restoration in West Africa : Final report. IFDC-Division Afrique. Muscle Shoals : IFDC, 28-5 p.

Section of report
Full text not available from this repository.

Autre titre : Analyse économique des essais en milieu paysan d'utilisation des engrais au niveau du village dans trois écologies Ouest africaines. 3 - Le village de Naki-Est (zone de savane guinéenne) dans la région de Dapaong au Togo (1989)

Abstract : L'utilisation de SSP, de 15-15-15, de phosphate naturel partiellement acidifié et de fumier, a été testée sur les principales associations de cultures vivrières (mil et sorgho), sur des parcelles gérées par les paysans, dans un village du nord du Togo. Les résultats caractérisent la situation économique du village en 1989-1990. Les effets résiduels des engrais ne sont pas pris en compte. L'échantillonnage permet des résultats représentatifs de la fertilité moyenne du sol du village, et des techniques locales de gestion de la fertilité. Du fait de temps de travaux de récolte élevés, qui caractérisent les céréales traditionnelles, le coût monétaire de l'engrais ne représente 36 à 40% du coût total, pour 43 à 48% du coût total pour les opérations de récolte. Dans une situation de revenu monétaire bas et de disponibilité importante en main d'oeuvre familiale, l'utilisation de salariés agricoles est très rare, et le coût d'opportunité du travail est très bas. Les individus sont donc peu motivés par le travail additionnel nécessaire à la fertilisation. Les prix de marché des céréales étant peu élevés et relativement stables au cours de l'année, le résultat économique n'est que peu affecté par le stockage. L'utilisation en kg/ha de 60 N, 35 P2O5 et 35 K2O sous forme d'urée et de 15-15-15, se traduit par un niveau de risque acceptable, que la production soit commercialisée à la récolte ou après stockage. Cette formulation permet à 80% des paysans échantillonnés d'atteindre ou de dépasser la valeur seuil de 2 pour le rapport valeur/coût. Il s'agit du meilleur traitement à recommander aux paysans. L'utilisation de SSP (35 kg/ha P2O5) et de fumier (5 t/ha) donne des résultats moins intéressants, mais suffisants toutefois pour que la formule soit vulgarisable. De plus, l'effet résiduel de ce traitement devrait être très profitable. La ressource locale (PAPR 50), n'est profitable qu'après stockage, lorsque l'excédent de production peut être commercialisé au prix annuel moyen. Les autres traitements testés sont trop risqués pour être vulgarisables. Ces résultats devraient être améliorés par la prise en compte dans l'analyse économique de l'effet résiduel des engrais. Les céréales traditionnelles sont bien adaptées à la capacité du paysan à produire. Toutefois, leurs importants besoins en main d'oeuvre, les prix peu rémunérateurs du marché et les faibles rendements en sont inadaptés à la gestion de la fertilité. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Analyse économique, Engrais, Phosphore, Fumier, Culture en mélange, Sorghum bicolor, Fertilité du sol

Mots-clés géographiques Agrovoc : Togo

Mots-clés complémentaires : Recherche en milieu réel, Pennisetum typhoides

Classification Agris : P35 - Soil fertility

Auteurs et affiliations

  • Pouzet Denis, CIRAD-CA (TGO)
  • Harris G., IFDC (TGO)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/486531/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-04 ]