Agritrop
Home

Etude des propriétés mécaniques et du retrait au séchage du bois à l'échelle de la paroi cellulaire : essai de compréhension du comportement macroscopique paradoxal du bois de tension à couche gélatineuse

Clair Bruno. 2001. Etude des propriétés mécaniques et du retrait au séchage du bois à l'échelle de la paroi cellulaire : essai de compréhension du comportement macroscopique paradoxal du bois de tension à couche gélatineuse. Paris : ENGREF, 165 p. Thèse de doctorat : Sciences forestières et du bois : Ecole nationale du génie rural, des eaux et des forêts

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID487179.pdf

Télécharger (6MB) | Preview

Encadrement : Thibaut, Bernard

Abstract : Des mesures de contraintes de croissance, de module élastique aux états saturé et sec, de point de saturation des fibres et de retrait au séchage sont réalisés sur 96 petits échantillons de châtaigner caractérisés dans l'arbre par une précontrainte allant d'une légère compression jusqu'à une forte tension. Sur ces échantillons, des observations anatomiques ont permis de déterminer le pourcentage de fibres à couche gélatineuse (couche G). L'influence de ces fibres atypiques sur les propriétés macroscopiques du bois est examiné et discuté. Les propriétés de ces fibres dans des conditions théoriques isolées sont ensuite déterminées par un modèle simple. Les fibres à couche G semblant être le moteur du fort retrait axial du bois de tension, une observation du comportement au séchage à l'échelle de la paroi cellulaire est mise au point. Des observations en microscopie électronique à balayage et en microscopie à force atomique montrent que, en plus de son fort retrait transverse, la couche G a aussi un très fort retrait longitudinal. Une approche simple de modélisation par éléments finis est proposée pour rendre compte des phénomènes observés. Afin des récolter des données pour la modélisation, deux outils complémentaires sont mis au point pour une estimation des propriétés élastiques et viscoélastiques des couches de la paroi cellulaire. La réalisation d'un microscope acoustique en transmission et l'utilisation de la microscopie atomique en mode contact vibrant permettent d'envisager la caractérisation quantitative des propriétés mécaniques à l'échelle de la paroi dans différentes conditions d'humidité. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Bois, Propriété mécanique, Paroi cellulaire, Bois de réaction, Retrait

Classification Agris : K50 - Processing of forest products

Auteurs et affiliations

  • Clair Bruno, CIRAD-FORET-BOIS (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/487179/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-03 ]