Agritrop
Home

Changement institutionnel à Mayotte : transition ou métissage ? La recomposition des pratiques agricoles et foncières face à une politique de "développement"

Barthès Carole. 2001. Changement institutionnel à Mayotte : transition ou métissage ? La recomposition des pratiques agricoles et foncières face à une politique de "développement". Rennes : ENSAR, 2 vol. (381, 150 p.). Thèse de doctorat : Sciences économiques, économie rurale : Ecole nationale supérieure agronomique de Rennes

Thesis
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
Barthes_2001-chgt-institutionnel_Mayotte_CIRAD-UnivRennes.pdf

Télécharger (28MB) | Preview
[img]
Preview
Published version - Français
License Licence Creative Commons.
Barthes_2001-chgt-institutionnel_Mayotte_CIRAD-UnivRennes_annexes.pdf

Télécharger (17MB) | Preview

Titre anglais : Insitutional change in Mayotte : transition or crossing ? The recombining of agricultural and land practices in front of a "development" policy

Additional Information : Contient des annexes

Encadrement : Durand, Guy

Abstract : La thèse part du constat, à Mayotte, de l'efficacité limitée des politiques agricole et foncière, mais de l'existence d'une dynamique agraire endogène. Elle s'interroge sur l'adéquation de l'intervention publique avec la réalité qu'elle vise à transformer et sur les modifications qu'elle induit des pratiques des acteurs et des institutions. Si l'intervention publique est vieille de 150 ans, ce n'est que récemment que s'est mis en place un interventionnisme accru, visant à asseoir les bases du développement économique et social et à ancrer l'île dans la "modernité". Les politiques agricole et foncière mises en oeuvre s'inspirent de modèles exogènes. Leur analyse met à jour une conception dans laquelle le changement institutionnel, exogène, est envisagé comme linéaire et mécanique. L'intervention se traduit par l'accentuation du pluralisme institutionnel à l'oeuvre, notamment par l'adjonction de deux types de conventions, professionnelle et de propriété. Celles-ci agissent comme des suspicions de convention pour les conventions initiales locales, sans toutefois les remplacer: ni le modèle d'agriculture productiviste ni l'immatriculation des terres ne se généralisent. Ces politiques sont en inadéquation avec la réalité mahoraise car l'offre de changement ne correspond pas à une demande exprimée. Mais l'étude de la recomposition des pratiques agricoles et foncières locales montre le rôle essentiel que joue l'intervention publique dans ces changements. Elle explicite les mécanismes de ce processus en s'appuyant sur les outils théoriques développés par l'Ecole des conventions. Le changement institutionnel suit un sentier. Plus qu'une transition, c'est un métissage des conventions et des pratiques qui se réalise, mettant en exergue la capacité d'adaptation et de ré-appropriation de la société rurale. L'étude aboutit à la construction d'un modèle plus général rendant compte du processus du changement institutionnel.

Mots-clés Agrovoc : Politique agricole, Politique foncière, Propriété foncière, Gestion foncière, Économie agricole

Mots-clés géographiques Agrovoc : Mayotte

Classification Agris : E10 - Agricultural economics and policies
E11 - Land economics and policies

Auteurs et affiliations

  • Barthès Carole, ENSAR (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/487286/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]