Agritrop
Home

Emissions de gaz à effet de serre et respiration sur des sols tropicaux sous semis direct, offset et labour profond

Metay Aurélie. 2001. Emissions de gaz à effet de serre et respiration sur des sols tropicaux sous semis direct, offset et labour profond. Paris : INA-PG, 59 p. Mémoire DEA : Fonctionnement physique, chimique et biologique de la biosphère continentale : Institut national agronomique Paris-Grignon

Disertation
Full text not available from this repository.

Abstract : Ce travail porte sur les méthodes de mesure des émissions de gaz à effet de serre (CO2, CH4, N2O) et des gradients de gaz respiratoires (O2 et CO2) du sol, sur les 10 premiers centimètres de profondeur. L'hypothèse de départ est que sot climat et technique culturale conditionnent les émissions de gaz- Les expériences sont menées sur trois mois, dans les Cerrados brésiliens. sur trois parcelles de riz irrigué de l'EMBRAPA1. Ces parcelles sont conduites selon trois techniques culturales différentes: semis direct avec plantes de couverture, offset (disque) et labour profond avec enfouissement des résidus. Les objectifs sont: (i) tester différentes techniques de piégeage puis d'analyse de gaz, (ii) d'approcher la variabilité spatio-temporelle des flux mentionnée dans la bibliographie et (iii) émettre des hypothèses quant aux mécanismes impliqués. Les émissions de gaz sont mesurées grâce à un système de cloche couplée à un tube puis analysé au CPG2 ou à un analyseur de gaz par infrarouges LI-COR. Les prélèvements sont quasi quotidiens: 6 répétitions pour le semis direct et 3 pour offset et labour profond. L'analyse statistique des données est délicate car toutes ne sont pas exploitables (problèmes de cohérence des sorties CPG...). Les tendances observées sont donc à pondérer. Cette variabilité spatio-temporelle (de 30% à 300% pour des moyennes au mois) a deux origines: (i) elle est propre aux phénomènes complexes conditionnant l'émission des gaz, (biologique: respiration de la biomasse microbienne, chimique: dégradation de la matière organique et physique: transport convectif ou diffusif des gaz); (ii), elle est liée à la technique de mesure employée; une différence systématique de 20% environ est constatée entre les mesures effectuées au LI-COR et celles issues du CPG. De plus, la fin du cycle cultural (pas d'apport d'engrais récent) et la situation (pas d'inondation) sont peu discriminantes pour le N2O et le CH4. Les efforts d'analyse ont donc porté sur le CO2. Ainsi, on constate que le semis direct émettrait plus (150 mg C-CO2 /m2 , résultats LI-COR, confirmés par le CPG) que les autres parcelles cultivées selon d'autres techniques culturales. L'effet "travail du sol" est testé après passage de disque, une heure après, les flux de CO2 sont doublés par rapport à la moyenne sur trois mois, un jour après le flux a de nouveau une valeur moyenne, conformément à la bibliographie. Enfin, la compréhension des mécanismes est complexe car des échelles spatio-temporelles très fines interviennent. Ainsi, le déterminisme des gradients de gaz respiratoires dans le soi se joue à l'échelle du microaggrégat (matière organique accessible à la microflore ou non). Ainsi, pour approcher les différents facteurs du milieu déterminants pour ces flux, des expériences complémentaires destructives sont réalisées sur le sol des bases de mesure en fin de période de mesure: biomasse microbienne, porosité au mercure, azote minéral. (Résumé d'auteur)

Mots-clés Agrovoc : Effet de serre, Pollution, Gaz, Sol tropical, Semis direct, Mesure, Technique analytique, Facteur du milieu, Respiration du sol, Travail profond du sol, Travail du sol

Mots-clés géographiques Agrovoc : Brésil

Classification Agris : P02 - Pollution
P33 - Soil chemistry and physics

Auteurs et affiliations

  • Metay Aurélie, INA-PG (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/487971/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2021-01-04 ]