Agritrop
Home

Intérêts des semences commerciales améliorées de palmier à huile (Elais guineensis Jacq.)

Cochard Benoît, Adon Benjamin, Kouamé Kouamé R., Durand-Gasselin Tristan, Amblard Philippe. 2002. Intérêts des semences commerciales améliorées de palmier à huile (Elais guineensis Jacq.). In : L'avenir des cultures pérennes, investissement et durabilité en zones tropicales humides, 5-9 novembre 2001, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire = The future of perennial crops, investment and sustainability in the humid tropics : November, 5-9, 2001, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire. Assamoi Yapo Robert (ed.), Burger Kees (ed.), Nicolas Dominique (ed.), Ruf François (ed.), De Vernou Patrice (ed.). CIRAD, BNETD, ESI, Vrije Universiteit. Montpellier : CIRAD ISBN 2-87614-502-2 Conférence internationale sur l'avenir des cultures pérennes, Yamoussoukro, Côte d'Ivoire, 5 November 2001/9 November 2001.

Paper with proceedings
Full text not available from this repository.

Titre anglais : Advantages of improved commercial oil palm (Elais guineensis Jacq.) seeds

Abstract : Les semences de palmiers à huile commercialisées par les obtenteurs ont pour objectif de mettre à la disposition des utilisateurs du matériel végétal performant et de qualité. Eux seuls permettent d'éviter de cruelles désillusions aux planteurs. Du fait de caractéristiques biologiques et génétiques particulières, ils savent s'affranchir des problèmes liés à l'hérédité de l'épaisseur de la coque, à la dépression de consanguinité, et faire profiter de l'hétérosis à leur création variétale, de proposer des semences tolérantes à des maladies...Par rapport à des "graines tout venant", les semences commercialisées produisent 2,5 fois plus, uniquement à cause de la prise en compte de l'hérédité de la coque et de la dépression de consanguinité. De plus, les obtenteurs ont régulièrement augmenté la productivité de leurs matériels. En 40 ans, dans les conditions de Côte d'Ivoire, le rendement est passé de 2 à 3,6 tonnes d'huile par hectare et par an. Par ailleurs, face à des maladies (Fusariose, Ganoderma ... ) qui détruisent des plantations à hauteur de 50%, les obtenteurs tentent de trouver des solutions. Ainsi, pour la fusariose en Afrique, l'impact de la maladie a été fortement réduit (à 1%). Enfin, des critères de réduction de la croissance en hauteur permettent de faciliter la récolte ou la décision de replantation. Seules les semences commercialisées par des obtenteurs permettent de sécuriser l'investissement initial dans la création ou le renouvellement d'une plantation de palmier à huile. (Résumé d'auteur)

Mots-clés géographiques Agrovoc : Côte d'Ivoire

Classification Agris : F03 - Seed production

Auteurs et affiliations

  • Cochard Benoît, CIRAD-CP-PALMIER (CIV)
  • Adon Benjamin, CNRA (CIV)
  • Kouamé Kouamé R., CNRA (CIV)
  • Durand-Gasselin Tristan, CIRAD-CP-PALMIER (FRA)
  • Amblard Philippe, CIRAD-CP-PALMIER (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/489448/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-07 ]