Agritrop
Home

Du colza (Brassica napus) à l'arabette (Arabidopis thaliana) : étude d'une interaction mutualiste plante-rhizobactérie

Mantelin S., Larcher M., Prin Yves, Domergue Odile, Bertrand H., Cleyet-Marel Jean-Claude. 2001. Du colza (Brassica napus) à l'arabette (Arabidopis thaliana) : étude d'une interaction mutualiste plante-rhizobactérie. In : Des modèles biologiques à l'amélioration des plantes. Hamon Serge (ed.). AUF. Paris : IRD, pp. 820-821. (Colloques et séminaires / IRD) ISBN 2-7099-1472-7 Journées scientifiques du réseau AUF "Biotechnologies végétales : amélioration des plantes et sécurité alimentaire". 7, Montpellier, France, 3 July 2000/5 July 2000.

Poster
[img] Published version - Français
Access restricted to CIRAD agents
Use under authorization by the author or CIRAD.
ID489585.pdf

Télécharger (1MB)

Abstract : La rhizosphère constitue une zone d'échanges intenses entre la plante et le sol environnant. On y trouve sur le plan biologique de nombreux micro-organismes dont des bactéries diazotrophes nonsymbiotiques capables de promouvoir la croissance des plantes. Leur action peut avoir pour effet de favoriser l'absorption minérale du végétal. Cela passe alors par l'activation transcriptionnelle et/ou fonctionnelle de certains transporteurs et/ou une augmentation de la surface du système racinaire. Dans ce dernier cas, l'architecture globale peut être modifiée ainsi que le développement des poils racinaires, zone d'échange privilégiée dans l'absorption minérale. Isolée à partir de racines de colza (Brassica napus), la souche bactérienne 29.15 fait partie de cette dernière catégorie. Elle améliore respectivement de 66 et 52 % la croissance des parties aériennes et racinaires du colza. Cette bactérie favorise également l'absorption de nitrate en conditions contrôlées et la teneur en azote des parties aériennes au champ. L'objectif du travail présenté était dans un premier temps de caractériser la souche 29.15, puis d'observer l'effet de l'inoculation sur le développement des poils racinaires. Le séquençage de l'ARN 16S a révélé que la bactérie 29.15 appartenait au genre Phyllobacterium du groupe alpha des Protéobactéries.Les observations morphologiques de l'effet de la bactérie sur la plante ont été réalisées localement au niveau de la zone inoculée chez des plantules de 10 jours, soit trois jours après le dépôt d'une suspension bactérienne à l'apex de la racine principale. L' inoculation a provoqué une augmentation significative et localisée de la longueur et de la densité des poils racinaires. L'intensité des modifications observées se trouvait corrélée à la quantité de bactéries présentes dans l'inoculum. La prolifération des poils racinaires semble se traduire au niveau cellulaire à la fois par une augmentation du nombre de poils émergeants ainsi que par une expression ectopique des trichoblastes. L'objectif à venir est de corréler les modifications phénotypiques induites par la bactérie à une variation de l'activité de gènes particuliers.

Mots-clés Agrovoc : Brassica napus, Arabidopsis thaliana, Rhizobactérie, Réponse de la plante, Poil absorbant

Classification Agris : F62 - Plant physiology - Growth and development
F60 - Plant physiology and biochemistry

Auteurs et affiliations

  • Mantelin S., LSTM (FRA)
  • Larcher M., LSTM (FRA)
  • Prin Yves, CIRAD-FORET-PLANTATIONS (FRA) ORCID: 0000-0002-3706-0045
  • Domergue Odile, INRA (FRA)
  • Bertrand H., LSTM (FRA)
  • Cleyet-Marel Jean-Claude, INRA (FRA)

Autres liens de la publication

Source : Cirad - Agritrop (https://agritrop.cirad.fr/489585/)

View Item (staff only) View Item (staff only)

[ Page générée et mise en cache le 2019-10-01 ]